Les balles font fuir malades et médecins du sanatorium de Port-au-Prince

Des patients et médecins désertent les locaux du sanatorium à cause des gangs qui font fureur dans les parages, à Carrefour-Feuilles, s’est confié le Dr Jean Ardouin Louis Charles. Le fonctionnement du centre hospitalier est paralysé alors que certains malades dépendent de ce centre hospitalier spécialisé dans les infections pulmonaires.

Germina Pierre Louis
Par Germina Pierre Louis
31 août 2023 | Lecture : 2 min.

« Les malades qui ne prennent pas leurs médicaments représentent un danger pour leur propre personne et pour la communauté », a sensibilisé le responsable du sanatorium, Jean Ardouin Louis Charles. « Le traitement de la tuberculose dure six mois; si une personne atteinte de tuberculose ne prend pas ses médicaments régulièrement, elle peut développer une résistance aux médicaments; ils seront inefficaces. À ce moment la personn

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.