Ébola : le MSPP dément et rassure

Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a porté un démenti formel aux rumeurs faisant croire qu’il y a des cas d’ébola en Haïti. Les autorités sanitaires rassurent en expliquant que les trois cas indexés ont été documentés et aucun d’entre eux n'a été confirmé.

Publié le 2019-10-18 | Le Nouvelliste

« Non, il n’y a pas de cas d’ébola en Haïti », a rassuré le directeur général du MSPP, joint par le journal jeudi 17 octobre, pour couper court aux rumeurs. Le Dr Lauré Adrien a toutefois affirmé que le MSPP a été alerté concernant trois passagers provenant de pays de l’Afrique où sévit l’épidémie, notamment en République démocratique du Congo (RDC).

La dernière alerte a été lancée le jeudi 17 octobre. « Ce 17 octobre 2019, une troisième personne indexée venant d’un pays voisin du pays de l’épidémie a été reçue à l’aéroport selon les recommandations du Règlement sanitaire international (RSI). Après interrogatoire et observation, l’équipe a conclu là aussi que cette personne n’est pas un cas suspect, encore moins un cas confirmé de maladie à virus ébola », a indiqué le MSPP, infirmant les deux premiers cas.

Le 11 octobre 2019, la Direction d’épidémiologie, des laboratoires et de la recherche a reçu une alerte du service de la quarantaine de l’aéroport selon laquelle deux passagers en provenance des zones à risque de maladie à virus ébola seraient en route pour Haïti par l’intermédiaire de deux atterrissages : l’un à midi et l’autre à 6 h p.m. Une équipe composée de cadres de la DELR et de l’OPS/OMS s’est rendue à l’aéroport Toussaint Louverture afin d’obtenir de plus amples informations et mettre en place une surveillance appropriée", a avancé un rapport élaboré par les responsables du MSPP et de partenaires.   

Pour faire face à cette situation, "l’équipe (du MSPP : ndlr) a rencontré le Dr Stinphil  Jean Évens, médecin vétérinaire de la Quarantaine pour le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR),  Ernst Renaud, le directeur des opérations de l’AAN, Elsy Viala, la directrice de Jetblue, M. Adéclat Gracia, inspecteur du service de l’immigration et l’agent douanier au poste, le jour de l'arrivée de la passagère.

Selon le rapport, il s'agit de deux femmes, dont une qui est arrivée de Kinshasa, après avoir transité par le Maroc, et une autre, infirmière de profession, dont l'entrée sur le territoire a été interdite par l'aéroport d'ITL pour ses antécédents d'infirmière ayant travaillé depuis le premier avril 2019 à Kinshasa. 

«  La première passagère indexée a été localisée, interrogée et examinée. Elle ne présente aucun signe ni symptôme en relation avec ébola et ne représente aucun risque épidémiologique ni pour elle ni pour le pays. Le deuxième passager indexé pour le seul fait qu’il venait d’un pays limitrophe du pays où l’épidémie s'est déclarée n’avait pas finalement embarqué à destination d’Haïti », ont précisé les autorités sanitaires.

Face à cette situation, la direction de l'épidémiologie recommande de revitaliser la surveillance dans les points d’entrée; rencontrer le directeur des opérations de l’aéroport ; faire un plaidoyer pour un changement/ajout au niveau du formulaire de l’immigration ; solliciter un espace pour la quarantaine à l’aéroport si possible ; faire un plaidoyer auprès des instances concernées pour établir/renforcer  le canal de communication : national et international concernant les alertes ; identifier un espace hospitalier pour la prise en charge des cas d’alerte identifiés ; former les cadres des parties prenantes ; réviser les modules de formation ; renforcer l’intersectorialité; finaliser le document de protocole de la surveillance dans les points d’entrée.

Dans un communiqué en date du 18 octobre 2019, le MSPP demande à la population de garder son calme par rapport aux rumeurs et à ceux qui les font circuler sur les réseaux sociaux de bien les vérifier et de réfléchir aux conséquences de leurs publications.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré cette maladie « urgence sanitaire mondiale », « urgence de santé publique de portée internationale » et à cette date, aucun cas de fièvre hémorragique à virus ébola n’a été repéré et notifié en Haïti.

Edrid St Juste et Claudy Jr. Pierre

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".