De la responsabilité sociale des entreprises en Haïti

A l’invitation de la firme EGM Strategy & Management, un panel de discussion sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE), tenu le vendredi 5 juillet 2019 à l’hôtel El Rancho, a permis à plusieurs personnalités du secteur privé d’étaler leurs points de vue sur cette pratique appelée désormais à faire partie intégrante de la gestion des entreprises, surtout dans un pays comme Haïti.

Publié le 2019-07-11 | Le Nouvelliste

 « Les entreprises du futur sont celles qui feront de la responsabilité sociale une de leurs priorités et qui réinvestiront une partie de leurs profits dans des objectifs de développement durable en tenant compte des besoins spécifiques de leur communauté », a affirmé Jean-Dany Pierre-François, vice-président des relations publiques de la compagnie de tabac Comme Il Faut, qui intervenait à cette conférence.

Selon le responsable, de nos jours, une entreprise ne peut plus se contenter d’être un acteur économiquement intéressé, uniquement acquis par les profits.  

De l’avis de Frantz Duval, rédacteur en chef de Le Nouvelliste, apportant un peu de bémol, la RSE est volontaire. Personne n’est obligé d’avoir une responsabilité sociale. Toutefois, a-t-il fini par concéder, il est toujours mieux d’avoir la RSE que de ne pas en avoir du tout. Pour une société comme Haïti, a développé Frantz Duval, la RSE doit commencer d’abord par des entreprises fiscalement responsables, fiscalement en accord avec ce qu’elles font.

« Au Nouvelliste, nous publions régulièrement, quand c’est possible, avec l’appui de la DGI, la liste des plus grandes entreprises et les contributions fiscales de ces entreprises », a souligné le rédacteur en chef du journal de la rue du Centre. En ce sens, le journaliste a tenu à féliciter la compagnie Comme Il Faut pour être la première entreprise en Haïti à avoir présenté son plan de responsabilité sociale dans les années 2000.

Le jounaliste senior a ensuite adressé ses félicitations à l’homme d’affaires Réginald Boulos pour avoir retenu les leçons des 6 et 7 juillet en apportant, dit-il, des corrections sur sa façon de faire.

Ses entreprises ayant été mises à sac l’année dernière à pareille époque, Réginald Boulos, président du Groupe Boulos, a tout de même brandi une diapositive de sa présentation montrant qu’en un an, en excluant El Rancho, son groupe a payé 18 millions de dollars de taxes à l’Etat haïtien pour une année fiscale.

Réginald Boulos invite donc ses pairs du secteur privé à publier eux aussi les taxes qu’ils payent.

D’ailleurs, a glissé Jean-Dany Pierre-François, certains investissements financiers effectués dans le cadre de la RSE peuvent potentiellement être déductibles d’impôts.

Outre le respect des obligations fiscales, que M. Boulos considère comme étant une obligation du citoyen vis-à-vis de son pays, vis-à-vis de la nation, il existe cette anomalie dans la vie de multiples sociétés anonymes en Haïti où beaucoup d’actionnaires, très rarement, voient un bilan audité de l’entreprise dans laquelle ils sont actionnaires.

« C’est un droit fondamental d’un actionnaire et aussi une responsabilité sociétale, fondamentale d’un gérant de société, d’une entreprise en général », a martelé Réginald Boulos, ayant au préalable entrepris de faire le distinguo entre responsabilité sociale et responsabilité sociétale.

Pour l’homme d’affaires, la responsabilité sociale est plutôt la responsabilité de l’entreprise envers les travailleurs et dans les relations de travail, tandis que la responsabilité sociétale c’est l’engagement de l’entreprise vis-à-vis de sa communauté en général et surtout de sa communauté périphérique.

En guise d’illustration, il a décliné la responsabilité sociétale du groupe Boulos d’abord sous la forme d’un périmètre de partenariat (qu’il a appelé aussi périmètre de sympathie), née après les 6 et 7 juillet de l’année dernière, consistant en des interactions constantes entre la communauté entourant ses entreprises et lui-même.

« Cela se traduit par des actions philanthropiques et surtout par un grand dialogue », a fait savoir Réginald Boulos.

Ensuite, l'homme d'affaires a mentionné l’action philanthropique elle-même qui se traduit par la construction d’écoles. Il en a profité pour annoncer la construction d’une nouvelle école à La Saline pour 2 000 enfants par son groupe.

Avantages de la RSE pour les entreprises 

A en croire  Jean-Dany Pierre-François, la RSE confère aux entreprises qui en font usage une plus grande visibilité. Elle améliore leur réputation et leur image de marque; elle offre une meilleure image auprès des consommateurs et du public en général tout en renforçant leur notoriété ainsi que leur crédibilité. « Cela améliore la productivité des employés et les fidélise à l’entreprise, augmente la loyauté de la clientèle », a souligné le vice-président des relations publiques de la Comme Il Faut.

Citant une étude menée en France, Réginald Boulos a renchéri en ajoutant que les entreprises menant des politiques RSE génèrent un gain de performance de 13% en moyenne supérieur par rapport aux autres.

Cependant, il faut faire attention, a tempéré Frantz Duval, car les entreprises ne font pas de cadeau. « Quand les entreprises mettent de l’argent dans quelque chose, il y a une raison, des objectifs, un but, et la RSE aussi c’est souvent un paravent », a prévenu le rédacteur en chef du Nouvelliste.

Néanmoins, les entreprises souhaitant s’impliquer en Haïti dans la RSE peuvent contribuer aux activités éducatives, culturelles, sportives, au programme de recyclage des ordures, au programme visant à faciliter l’accès à l’eau potable, l’accès aux énergies renouvelables et l’amélioration des soins de santé.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".