Les morts encombrants de La Saline…

Les militants des droits de l’homme ne sont plus seuls sur le front de la dénonciation de la tuerie de La Saline, de la plaidoirie pour que justice soit rendue aux victimes. L’ONU enquête, et maintenant ce sont des congressmen américains qui s’intéressent à ces morts devenus de plus en plus encombrants pour l’administration du président Jovenel Moïse.

Roberson Alphonse
Par Roberson Alphonse
28 mars 2019 | Lecture : 6 min.

Les militants des droits humains ne sont plus seuls à braquer les projecteurs sur ce qu’ils ont qualifié de « massacre d’Etat » à La Saline ». 104 congressmen américains, dans une lettre adressée au secrétaire d’Etat Mike Pompeo pour lui demander de « presser en faveur d’une investigation indépendante sur des tueries extrajudiciaires », disent être « particulièrement préoccupés » par les rapports sur cette tuerie de masse ayant coûté la vie à plus de soixante personnes et dans lequel sont impliqués des policiers et des officiels haïtiens.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.