Entreprendre en Francophonie, deux journées pour promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes

Au ciné Triomphe au Champ de Mars, ils étaient environ deux cents jeunes issus de divers horizons à avoir pris part à la quatrième édition du forum «Entreprendre en Francophonie». Tenues sur le thème « Soutenir le développement de l’entrepreneuriat », ces assises de deux jours dont la cérémonie de lancement a eu lieu mardi étaient une occasion pour des jeunes, sous la direction de quelques mentors, d’engager des réflexions relatives à l’écosystème entrepreneurial de la région et de partager les bonnes pratiques et les mesures innovantes mises en œuvre au profit de l’entrepreneuriat.

Publié le 2018-12-05 | Le Nouvelliste

Economie -

C’est une salle à moitié remplie qui a accueilli les participants lors de la tenue du forum Entreprendre en Francophonie. Les jeunes étaient plutôt motivés à l’idée d’acquérir de nouvelles connaissances sur l’entrepreneuriat. Ce forum, par sa conception, constitue, entre autres, une université où entreprendre trouve son plein sens. Les activités entreprises ont porté sur les dynamiques de l'entrepreneuriat et l’accompagnement pour le développement des entreprises.

Les participants ont eu, à cet effet, l’opportunité de prendre part à une formation sur le financement des entreprises, un diagnostic entrepreneurial, des sessions de réseautage et des séances destinées aux partages d’expérience.

Plusieurs thématiques liées à l’entrepreneuriat ont été débattues. L’objectif, si l’on en croit les responsables, est d’accorder la priorité aux initiatives économiques des femmes et des jeunes. Ainsi, plus que la formation elle-même, par ce forum, la Francophonie compte encourager les entrepreneurs et les entreprises qui exploitent les possibilités de créer des emplois, des produits et des services importants et de mener des activités dynamiques ayant un effet d’entraînement sur l’ensemble de l’économie. Selon le directeur du Bureau régional de l’Organisation de la francophonie pour la Caraïbe et l’Amérique latine, Emmanuel Adjovi, le vœu de l’organisation est de soutenir l’idée de passer d’un entrepreneuriat de nécessité à un entrepreneuriat d’opportunités.

Promu dans le cadre de la mise en œuvre du programme de l’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes, ces fora dont les trois premières éditions ont eu lieu en Afrique et en Asie, s’inscrivent dans la stratégie de l’OIF adoptée par les chefs d’État et de gouvernement lors du sommet tenu en novembre 2014 à Dakar. Ils prennent en compte toutes les actions visant à faire de l’entrepreneur soit un facteur de transformation structurelle de l’économie.

Promouvoir un développement économique durable et partagé, en contribuant notamment à créer des opportunités d’emplois s’inscrit parmi les priorités de l’OIF. Par ce programme, l’organisation désire appuyer les incubateurs qui devraient à leur tour accompagner les jeunes entrepreneurs, favoriser le réseautage afin de trouver des opportunités et encourager un environnement propice à l’investissement. Ainsi, l’organisation travaille de près avec les institutions publiques nationales œuvrant dans des initiatives et des mesures favorisant la mise en place des mécanismes incitant les gens à investir.

C'est en ce sens que le directeur général du ministère haïtien du Commerce et de l’Industrie (MCI), Daniel Denis a pris une part très active à la cérémonie d’ouverture de l’évènement. Il n’a pas manqué de saluer une telle initiative. Cette activité, fait-il savoir, ne peut qu’avoir des incidences positives sur l’économie.

Le DG estime que ledit forum arrive à point nommé puisque le taux de chômage du pays est très élevé et que l’État à travers le ministère qu’il dirige est en train de développer des programmes en ce sens. Le plus important, croit M. Denis, est que l’OIF à travers cette activité bouleverse l’ordre des choses au niveau mondial. Le monde aujourd’hui, rappelle-t-il, est assiégé par un ensemble de sentiments et d’idées qui entravent son avenir et la paix durable. L’extrémisme culmine avec la montée du repli de soi, le refus de l’autre, le chauvinisme et le populisme repoussant toute logique de vivre ensemble et l’altérité sont de son avis, des dangers pour l’humanité.

Fort de tout cela, le représentant du gouvernement haïtien croit qu’il est de bon ton de féliciter l’Organisation de la francophonie dans cet élan de rapprocher les cultures et les peuples et de promouvoir des activités entrepreneuriales au sein des communautés.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".