Pour l’élimination de la violence faite aux femmes en politique

Le consortium composé du Réseau des femmes des radios communautaires haïtiennes (REFRAKA), de Panos Caraïbes et de Perspectives pour la santé et le développement (PESADEV) a réalisé un atelier sur les violences faites aux femmes en période électorale, le samedi 16 juin 2018 dans le Plateau central, à Hinche. Cette séance de travail, qui a réuni les représentants de plusieurs organisations de femmes et de personnes à mobilité réduite, vise à collecter, traiter, analyser des informations et soumettre des recommandations concrètes aux autorités étatiques du pays.

Yolande Day
Par Yolande Day
20 juin 2018 | Lecture : 2 min.

Les violences faites aux femmes en politique ne cessent d’attirer l’attention des organisations nationales et internationales. Bien que la Constitution amendée reconnaisse le principe du quota d’au moins 30 % de femmes à tous les postes de décision de la vie nationale, le constat révèle le contraire. La sous-représentation des femmes sur la scène politique en Haïti est souvent associée aux actes de violence que subissent celles qui se sont engagées en politique.

Les lois électorales et les chartes des partis politiques sont, se

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.