Le défi de faire mieux avec les mêmes acteurs

Publié le 2019-10-09 | Le Nouvelliste

En dépit du pourrissement de la crise politique, le président Jovenel Moïse semble ne pas avoir dit son dernier mot. Il a formé une commission de dialogue sur la crise. Les noms des commissaires à peine connus, des interrogations fusent de toutes parts sur leur capacité à accomplir la mission qui leur est confiée.

On reproche aux commissaires d'être tous proches ou membres du PHTK. Certains ont même une responsabilité directe dans la crise actuelle qui ne peut pas se résumer à une simple question de l’opposition exigeant le départ du président Jovenel Moïse. La paralysie des activités depuis tantôt trois semaines dans tout le pays, c’est surtout l’expression de l’effondrement de l’Etat haïtien. Ce qui est bizarre dans cette crise, c’est que tout l’appareil de l’Etat est en place mais les institutions s’écroulent comme un château de cartes.

Les manifestations géantes, parfois émaillées de violences qui se déroulent à travers le pays, traduisent le ras-le-bol de la population haïtienne vis-à-vis des autorités incapables de satisfaire ses revendications. Le président Jovenel Moïse, qui promettait monts et merveilles avant d’accéder au pouvoir, n’a pas réussi à renforcer l’Etat pour le mettre au service des citoyens. Fatiguée de vivre dans la crasse, une bonne partie du peuple, comme en 2004, exige un changement de système.

Ironie du sort, beaucoup de ceux qui symbolisaient le système en 2004 sont le porte-drapeau de ce mouvement populaire. De quoi porter certains à mettre en doute l’engagement des acteurs pour changer réellement le système. Un doute légitime pour ceux qui croyaient en 1986 qu’Haïti allait tourner la page de l’instabilité à la fin de la dictature des Duvalier. Le doute est aussi légitime pour ceux qui s’engageaient corps et âme, au cours de la décennie 90, dans le mouvement Lavalas qui promettait un lendemain meilleur aux masses défavorisées. C’est aussi valable pour les jeunes et moins jeunes qui menaient la lutte contre le régime Lavalas en 2002-2004.

Une chose demeure cependant certaine, le changement que nous cherchons ne viendra pas de l’extérieur. Sinon, la communauté internationale à travers les Etats-Unis, l’OEA, la CARICOM ou les Nations unies aurait déjà trouvé déjà des solutions à nos problèmes. Il revient, à nous autres Haïtiens de trouver la voie pour mettre fin à l’instabilité politique. Contrairement à ce que certains pensent, une nouvelle génération ne va émerger de nulle part pour changer le système. Dans ce cas, le défi c’est de changer le système, mais surtout de le changer avec les acteurs qui le symbolisent. La mouvance 86 comme le mouvement GNB n’avaient pas réussi à le faire.

Les acteurs d’aujourd’hui ont l’obligation de réussir là où leurs aînés ont échoué.

Depuis son arrivée au pouvoir, il y a trois ans, Jovenel Moïse a dû faire face à de nombreuses crises. Il prêche le dialogue à chaque fois pour s'en sortir. Une fois la tempête passée, le dialogue est oublié. Les commissions s'évaporent dans la nature. Vu la gravité de la crise actuelle, cette méthode va-t-elle marcher ?

La commission de dialogue de l'exécutif renferme des personnalités qui connaissent les rouages et détours de la politique haïtienne. Si elles ont répondu à l'appel du chef de l'Etat, c'est sûr qu’elles ont trouvé par quelle magie elles vont porter l'opposition à s'asseoir avec le pouvoir.  On se rappelle qu'une commission formée de personnalités de la société civile et de la classe politique avait sauvé le mandat de Michel Martelly. Jovenel Moïse peut-il rééditer cet exploit ?

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".