« Ayiti n ap naje pou lavi », une première édition clôturé en beauté

PUBLIÉ 2019-08-12
Une cinquantaine de jeunes, membres du F.C. Toro Club ont reçu, ce vendredi 9 août, leur certificat suite à leur participation à « Ayiti n ap naje ». Après douze séances de cours de natation, ces jeunes athlètes ont démontré leur habileté dans l’eau avant de repartir avec leur certificat. L’athlète Naomie Grand-Pierre était présente pour l’occasion.


Activité réalisée par l’association Swim for Haiti, en collaboration avec le F.C Toro, « Ayiti n ap naje pou lavi » est une initiative de Geneviève Duvivier, une jeune étudiante de 19 ans en sciences et techniques des activités physiques avec une spécialisation en natation. La première édition du projet avait débuté le 5 juillet. Geneviève, qui vient de boucler sa première année d’études en Guadeloupe, dit avoir pris cette initiative car elle a tenu à partager son savoir avec les enfants en situation difficile ne pouvant s’offrir des cours payants.

Établi sur cinq semaines, ce projet s’est déroulé en 12 séances et a été clôturé le vendredi 9 août où une quarantaine de jeunes ont reçu leur certificat. Plutôt à l’aise dans l’eau à la cérémonie de clôture, les récipiendaires ont prouvé qu’ils ont bien assimilé ce qu’on leur a appris. Notons qu’en guise de suivi à ces séances, les meilleurs nageurs seront sélectionnés pour poursuivre leur formation et deviendront dans le meilleur des cas des futurs athlètes.

Pour la star haïtiano-canadienne de natation Naomie Grand-Pierre, qui a salué la cérémonie de clôture de sa présence, c’est une activité assez louable. « Je trouve que c’est important pour les enfants, ils doivent savoir nager. Il est aussi important d’apprendre aux jeunes qu’il n’y a pas que la danse ou le football pour s’amuser. On peut nager pour sauver des vies et aussi se divertir. Petit à petit si l’on développe cet esprit sur l’île un beau jour on aura notre équipe nationale de natation », a affirmé la nageuse professionnelle qui trouve que les jeunes ont beaucoup progressé en peu de jours et que l’espoir est là.



Réagir à cet article