Petite révolution à la douane et à la DGI

Publié le 2019-07-08 | Le Nouvelliste

Il y a de cela un siècle, les Américains modernisèrent la collecte des impôts et des droits de douane en Haïti. Un siècle plus tard, ce sont encore les Américains qui sont à la manœuvre pour permettre à quatre institutions haïtiennes de pouvoir se parler en temps réel.

Grâce au projet IFMS (Integrated Financial Management System), la Direction générale des impôts (DGI), l’Administration générale des douanes (AGD), l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) et le ministère de l’Économie et des Finances (MEF) vont pouvoir échanger en temps réel des données financières.

C’est une grande première dans la lutte pour la bonne gouvernance et contre la corruption. Ce pas, ce saut, cette révolution était souhaitée depuis des années par ceux qui constatent d’un simple coup d’œil sur les statistiques disponibles comment des hommes d’affaires, avec ou sans la complicité de fonctionnaires, détournent les taxes dues à l’État haïtien, sous-évaluent les rentrées déjà sous-facturées.

L’USAID a financé au bénéfice de l’État haïtien, à hauteur de plus de dix millions de dollars, la mise en place des mécanismes de ce système intégré de gestion financière (Integrated Financial Management System). Les objectifs annoncés visent à réduire la contrebande, à combattre l’évasion fiscale et aussi à mobiliser des ressources internes pour le développement d’Haïti. « C’est un pas essentiel dans la lutte contre la corruption », rapporte Martine Isaac, qui a écrit l’article du Nouvelliste relatant la cérémonie de clôture du projet le vendredi 5 juillet dernier.

« Lancé en 2014, sur une durée de trois ans avec une extension d’une année, le programme IFMS a permis au gouvernement haïtien de faire l’acquisition et l’installation de matériel informatique ainsi que des séances de formation pour ses cadres et son personnel spécialisés afin d’améliorer la gestion des finances publiques et proposer aux citoyens haïtiens un système fiable, transparent et efficient. »

Les équipements sont en place. Les hommes sont formés. Les lois existent. Reste que le miracle doit se produire : que les taxes perçues augmentent. Pour cela, il faudra la volonté de collecter au nom et pour l’État ce qui lui est dû.

De plus en plus, ces dernières années, nous avons assisté à la mise en place de mécanismes systématiques de détournement des recettes publiques ou de renonciation par l’État à ce qui lui est dû.

Il n’y aura pas de développement, ni d’aller-mieux, ni de situation moins pire en Haïti si l’État devient plus pauvre pendant que le produit intérieur brut augmente. Il n’y aura pas de réduction de la misère si les plus riches ne paient pas de taxes. Les Américains essaient de nous expliquer ce rapport de cause à effet depuis plus d’un siècle. Mais nous faisons à notre guise, avec les conséquences que l’on sait.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".