Scandale sexuel : l’ONG Oxfam Grande-Bretagne perd sa reconnaissance en Haïti

Publié le 2018-06-13 | Le Nouvelliste

National -

Après avoir pris des mesures conservatoires à l’encontre de l’ONG Oxfam Grande-Bretagne, impliquée dans un scandale sexuel en Haïti, le gouvernement a décidé de révoquer son permis de fonctionnement. Oxfam n’est plus autorisée à fonctionner sur le territoire haïtien et est déclarée persona non grata par le gouvernement haïtien. C’est en tout cas ce qu’a annoncé ce mercredi le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Aviol Fleurant, lors d’une rencontre avec la presse.

Un communiqué conjoint signé des ministres de la Planification et de la Coopération externe, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales ainsi que celui des Affaires étrangères et des Cultes pour signifier la décision du gouvernement haïtien a donné acte à cette décision.

Me Fleurant a précisé que le patrimoine de l’ONG Oxfam Grand-Bretagne sera liquidé conformément à la loi. Le titulaire du MPCE met en garde toute autre ONG ou toute autre personne responsable de dissipation de biens de ladite ONG en Haïti. « S’il y a distraction dans le cadre du processus de liquidation, vous serez poursuivi et puni conformément à la loi », a prévenu le ministre.

Réagissant à la rumeur faisant croire que Oxfam avait déjà plié bagage bien avant les mesures prises par le gouvernement, Aviol Fleurant affirme que l’ONG Oxfam Grande-Bretagne n’a pas été en état de dysfonctionnement. « L’ONG fautive a menti en 2010 et 2011 et fait obstruction à la loi tout en essayant d’induire la presse haïtienne en erreur », a récriminé le ministre.

Le ministre Aviol Fleurant a fourni des détails en ce qui concerne les 257 ONG interdites de fonctionner en Haïti. Il a informé qu’une dizaine a été reconsidérée parce que ces dernières avaient soumis le rapport de leurs activités.

Dans ce communiqué en date du 29 mai, dont le journal a obtenu une copie, le gouvernement « fait le retrait définitif de la reconnaissance du statut d’Organisation non gouvernementale d’aide au développement octroyé à l’organisation dénommée Oxfam Grande-Bretagne, enregistrée aux archives du MPCE /DCAONG/SR au numéro B-0253, pour violation de la législation haïtienne et pour atteinte grave au principe de l’éminente dignité de la personne humaine ».

« Suivant les dispositions de l’article 31 du décret du 14 septembre, le retrait de la reconnaissance entraîne la dissolution de cette ONG fautive et la liquidation de son patrimoine conformément aux lois et règlements régissant la matière », peut-on lire dans ce communiqué.

Le ministre Aviol Fleurant a avoué que cette situation a choqué, bouleversé tout l’appareil de l’État. Il explique qu’après deux mois comme retrait provisoire de la reconnaissance, il était nécessaire que le gouvernement fasse le suivi dans le cadre de ce dossier.

Par ailleurs, le ministre de la Planification a tenu à préciser qu’il y a un nouveau paradigme de coopération et de gouvernance de l’aide externe en Haïti. Le gouvernement, dit-il, préconise qu’au moins 60% de l’aide doit toucher la population haïtienne.

« L’administration Moïse/Lafontant n’accepte pas que les ONG utilisent des structures parallèles d’exécution paragouvernementales pour avoir le champ libre », a révélé Me Fleurant. Il a annoncé l’avant-projet de loi qui sera discuté au Conseil des ministres autour du nouveau cadre de coopération et de gouvernance de l’aide externe afin de réguler l’aide au développement. « On est en train de mettre de l’ordre dans le domaine de la coopération externe », a indiqué Me Aviol Fleurant, souhaitant que l’aide soit alignée sur les priorités de l’administration politique, même si le titulaire du MPCE reconnaît que l’aide externe ne permettra pas à Haïti de sortir de l’ornière de la pauvreté.

Notons que l’ONG Oxfam Grande-Bretagne est impliquée dans un scandale sexuel en Haïti, selon une enquête du Times publié en février dernier.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".