Le gouvernement pris dans un étau

Publié le 2018-05-15 | Le Nouvelliste

Editorial -

Le dollar continue sa lente prise de force sur la gourde dans un mouvement connu de tous depuis le mitan des années 80 : Quand la gourde est en faiblesse, le billet vert en profite. 67 gourdes 20 pour un dollar américain sur le marché local ce mardi. Ce taux est valable jusqu’à mille dollars. Au-delà de ce seuil, il faut négocier avec votre banque.

De 50 dollars 93 le baril le 15 mai 2017, le pétrole s’achetait un an plus tard, jour pour jour, à 70,96 dollars. La hausse de ces derniers jours est due aux tensions au Moyen-Orient avec les affrontements mortels à Gaza, aux incertitudes sur l’Iran qui subit à nouveau des sanctions américaines après la sortie des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. La baisse de la production de pétrole au Venezuela, dont l'industrie est fortement affectée par la crise économique et politique qui secoue le pays, pèse aussi sur les prix. S’ajoute à ces facteurs la décision de l’OPEP de maîtriser la production de ses membres pour maintenir les prix.

Dollars et pétrole jouent contre la stabilité en Haïti, mais il n’y a pas que cela.

Le déficit budgétaire inédit est alimenté par ces deux mamelles. Mais pas que par ces causes. L’Etat a des dépenses incompressibles en dollars et perd chaque jour de précieuses ressources sur chaque gallon d’essence vendu. Il doit même périodiquement puiser dans son petit bas de laine pour payer la facture pétrolière du pays et assurer une consommation subventionnée à ses citoyens. L’Etat haïtien vit au-dessus de ses moyens. Ses citoyens aussi, au vu du déficit de la balance commerciale du pays.

C’est dans ce contexte que des points de fixation retiennent l’attention et monopolisent l’actualité.

La situation de tension entre le Bicentenaire et Martissant. Les nouvelles en provenance de l’Arcahaie. Les grèves dans l’administration publique ou l’impossibilité de certains fonctionnaires de travailler (dans la diplomatie ou au SMCRS) faute de disponibilités. La concrétisation des promesses de plusieurs bailleurs de fonds qui se font attendre, en attendant que l’Etat haïtien respecte ses engagements. Toutes ces causes alimentent un malaise diffus.

Certains de ces problèmes vont trouver une solution sitôt le budget rectificatif ratifié au Parlement. Mais voilà, rectificatif ou régulier, un budget a besoin de ressources sonnantes et trébuchantes pour exister. On revient aux seules entrées d’argent possibles : les promesses des bailleurs, une rationalisation des dépenses publiques pour les réduire, une augmentation des prix des produits pétroliers.

Et grossit le spectre des contestations : l’augmentation des prix à la pompe, salutaire mais impopulaire, ne se fera pas sans grincement de dents. La réduction du train de vie de l’État allongera la liste des mécontents. Les promesses des bailleurs attendent des réformes qui mettront fin à des privilèges.

De tous les côtés, les pinces de l’étau se referment et les mines font la grimace.

Un matin, il faudra bien pourtant que le gouvernement regarde la vérité en face et accepte de parler vrai à la nation pour pouvoir initier les corrections pour un nouveau départ, ou pour desserrer la pression de l’étau social.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".