Jovenel Moïse fait des promesses à la Dinepa

Publié le 2018-02-08 | Le Nouvelliste

National -

Le président Jovenel Moïse annonce que l’État haïtien devrait débourser environ 27 millions de dollars pour l'achat d'équipements et de matériels pour le fonctionnement de la Direction nationale de l'eau potable et de l'assainissement (Dinepa) et des mairies de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Selon cette promesse faite à la Dinepa, le président soutient que les ressources ont été mobilisées à partir du Trésor public. D’ailleurs, « l'appel d'offres a été déjà lancé, mais nous sommes dans l'attente de la livraison des équipements », a avoué le chef de l'État pour insister sur l'urgence des travaux d'assainissement, lit-on sur le site de la Radio Métropole.

La Dinepa ne disposait pas de moyens financiers pour fonctionner. Ce qui, de l’avis du premier mandataire de la nation, était une anomalie quand « l’État a, relate-t-il, délibérément choisi de ne pas financer l’entité responsable de l’eau et de l’assainissement dans le pays ». « Cela a été une erreur grave », a compris le chef de l'État, selon un article récent du Nouvelliste. Les neuf maires de la région métropolitaine avaient récemment pressé le gouvernement de mettre à leur disposition des équipements nécessaires aux travaux d'assainissement.

Or, le gouvernement, voulant construire des infrastructures hydrauliques et sanitaires, se procure et distribue des engins lourds pour gérer l’eau de surface, curer les rivières, réhabiliter et renforcer les bassins versants et construire des réservoirs pour stocker l'eau des rivières.

Dans le budget 2017-2018, plus de « 500 millions » de gourdes ont été allouées à la Dinepa, particulièrement pour l’achat d’équipements et d’accessoires, avait informé le président en octobre 2017 déplorant une tendance constatée à la baisse en matière d’accessibilité à l’eau potable en Haïti, alors que des bailleurs continuent d’investir dans le secteur.

Le président avait exigé auparavant « le blocage » de tout nouvel appel d’offres dans ce secteur. Car, « il n’y a pas de maîtrise de l’eau qui est pourtant une nécessité pour Haïti. Les résultats sont négatifs », a-t-il regretté. À présent, la Dinepa pourra mieux desservir la population grâce aux efforts du gouvernement. À l'heure de cette nouvelle promesse faite à la Dinepa, l'administration Moïse a déjà fait l'acquisition d'équipements pour les directions régionales du ministère des Travaux publics, Transports et Communications pour plus de 123 millions de dollars.

Ses derniers articles

Réagir à cet article