Dimanche 24 mai 2015




l'édito

Que veut Washington ?

Les Etats-Unis d’Amérique, notre plus grand pays ami, viennent de mettre leur grain de sel dans notre calendrier électoral. Tom Adams, responsable du desk Haïti au Département d’Etat, a glissé, l’air de rien, à un groupe de journalistes haïtiens de passage à Washington, qu’il serait peut-être bon de raccourcir le calendrier électoral. De faire deux tours au lieu de trois. De voter en octobre et décembre et de laisser tomber le scrutin du mois d’août. Pour le diplomate américain, cela ne serait que du bonus pour Haïti. Les élections coûteraient une trentaine de millions de dollars de moins et cela donnerait plus de temps au Conseil électoral pour préparer la machine. On vous le dit : que du bonus. Un bon plus pour moins. Des élections mieux préparées et moins…

Diaporamas
Caricatures
Post

S’achemine-t-on vers une élection à deux tours ?

Les Américains ont lancé un pavé dans la marre d’une modification du calendrier électoral qui est censée ouvrir la voie à la tenue d’élections générales à deux tours à la fin de l’année. Pour Thomas Adams, conseiller spécial pour Haïti au Département d’Etat, cette modification, qualifiée « d’opportune », aura le mérite de faire faire des économies. « 30 millions de dollars », a-t-il estimé, mercredi, pendant une rencontre avec des journalistes haïtiens de passage…

Post

La déclaration de Port-au-Prince, pour promouvoir la multidestination !

Après deux jours de séminaire et de fructueuses discussions sur les opportunités multidestination pour l’intégration régionale, les participants, lors d’une réunion plénière, ont fini par se mettre d’accord sur un document commun : la Déclaration de Port-au-Prince. Selon la ministre haïtienne du Tourisme et des Industries créatives, Stéphanie Balmir Villedrouin, il s’agit d’un outil qui va servir de cadre de travail aux pays membres. La question de visa, d’infrastructures…

L'ACTUALITE EN VIDEO
Post

Le plus dur est fait

La reconnaissance ainsi que l’affiliation délivrées par la Fédération internationale du sport automobile à l’Auto Sport d’Haït (ASH)i fait de cette entité une autorité nationale, avec pour mission de veiller et de s’assurer de la bonne marche des règlements au niveau des clubs et associations militant dans les sports motorisés en Haïti. Président et membre fondateur de l’ASH, l’Ing. Ronald Craan, nous livre ses impressions sur cette reconnaissance ainsi que les activités…

Post

Réaction liminaire sur «le livre du Parlement»

Ce qui suit n’est pas une réaction à chaud, le livre ayant paru depuis décembre 2014. Il s’agit plutôt de ma première réaction sur une initiative éditoriale qui a toute sa valeur et pour laquelle les initiateurs méritent l’encouragement du lectorat. Par déformation professionnelle – étant procédurier-, je relève aussitôt les failles d’une argumentation ou d’une pièce d’un dossier. Sans vouloir ôter au Sénat haïtien la paternité de l’initiative éditoriale, je ne…

Aquin - les mères, les bébés, les divinations et les rêves.

Dans la commune d'Aquin, environ quatre-vingt-cinq pour cent des femmes accouchent à la maison par des matrones et non pas dans des hôpitaux dotés de personnels spécialisés. En France au Moyen Age, la matrone était une femme d'âge mûr qui, après une formation de deux ans, aidait les femmes à accoucher. Aujourd’hui, dans les pays comme Haïti, où il n'existe pas de formation de sages-femmes, une matrone est une accoucheuse. À Aquin, soixante pour cent des matrones ne sont pas des femmes,…

Post

Attention! Femmes aux talons!

Ce lundi-là, la chaleur est intense dans l’Atelier Théâtre Eclosion. C’est là que nous devons retrouver Gaëlle Bien-Aimé, qui troque cette fois son chapeau de comédienne contre celui de metteure en scène de la pièce Talon Aiguille, Talon d’Achille. Un filage – sorte de répétition devant un public qui devra critiquer à la fin – a lieu dans l’espace. Quelques chaises éparses, trois tabourets, un canapé en bois et en paille, un grand miroir et quelques vêtements déposés…