7e édition / Encre d’Or / RTVC

Lòlò et Manzè, Richard et Lunise sacrés Mapous de la culture haïtienne

Sacrés Mapous de la culture haïtienne par Encre d’Or et Radio Télé Caraïbes (RTVC), le 24 décembre, les deux couples d’artistes, Lòlò et Manzè, Richard et Lunise, au Parc historique de la canne à sucre, ne pouvaient contenir leur émotion. Devant leurs bustes et les peintures représentant parfaitement leurs portraits, ils se sentaient heureux, légers sur la scène et flottaient dans un certain bonheur.

Publié le 2017-12-26 | Le Nouvelliste

Culture -

Sur le podium, devant autant de présents, Mimose Beaubrun, dit Manzè, gagnée par une irrésistible hilarité, n’arrivait pas à mettre en mots ses sentiments à l’égard de ses fans et des organisateurs de ce grand événement du mois de décembre. Elle a avoué recevoir ces hommages le cœur battant et les mains tremblantes. Sa bonne humeur aidant, elle déclare tout à coup qu'elle est gagnée par une douce folie d’aimer tout le monde avec un cœur gros comme ça. Pour avoir tant reçu, elle veut continuer à donner parce que cet hommage traduit que tout ce que Boukman Eksperyans a semé pendant quarante ans a un sens. « Je suis contente d'entendre les voix de ces jeunes reprendre nos chansons. Je suis ravie de voir toute cette foule qui a fait ce déplacement pour nous. C’est encourageant ! Je crois en Dieu parce que je crois en vous », a-t-elle dit avec conviction. Son mari, Théodore Junior Beaubrun, alias Lòlò, s’est dit touché par cette assistance venue en si grand nombre. Il a rappelé que « le cheminement de quarante années de Boukman Eksperyans n’a pas connu que des succès. Des hauts et des bas ont fait tanguer la barque de Boukman. Mais ils ont tenu le cap parce qu’ils n’ont jamais dévié de leur principe tourné vers le bien qu’il qualifie d’esprit ginen. Lòlò présente Boukman comme « un canal de diffusion de messages pour transformer les cœurs. »

Richard Morse surnommé aussi RAM n’aime pas discourir. D’ailleurs, il l’a dit à sa façon bien à lui. « J’aime mieux me consacrer à ma musique que de parler. Je suis venu en Haïti et j'y suis resté à cause des rythmes : petro, ibo, dahomey, guédé, dyoumba, nago, congo, raboday », a-t-il dit, tout en précisant que sa femme lui a ouvert la porte et que sa mère lui a donné accès au trésor culturel d’Haïti.

Lunise Morse, relayée par des haut-parleurs qui ont amplifié la sonorité de son humeur joyeuse, a apprécié le travail des plasticiens (le peintre Darthon Jaboin et le sculpteur Woodly Cayemite) qui ont cristallisé les Mapous de la culture haïtienne dans leurs œuvres. Elle a salué les musiciens et chanteurs qui ont interprété les succès de RAM et de Boukman durant cette soirée hommage. En effet, les musiciens Clifford Voltaire (guitare), Bill Dorcély (keyboard), Jonhson St Cyr (basse), Emmanuel Jn Baptiste (batterie), Jackson Saintil et Johnson Siméon (percussion), les chanteurs (Hudler Chéry, Clinz, Samantha Christ François et F-Mack) se sont surpassés. Ils ont fait revivre toute une gamme de succès de RAM et de Boukman Eksperyans. Elle a souhaité qu’à l’avenir d’autres sponsors viennent épauler le mouvement d’Encre d’Or et de RTVC.

Pour tant d’efforts consentis à la pérennisation de la culture haïtienne et pour toutes ces pierres apportées à l’édification de notre culture, les représentants de Valério Canez, Michaëlle et son mari Clothaire Saint-Natus de l’Académie créole d’Haïti, ont invité les jeunes à marcher sur les traces de ces grands arbres aux racines profondes et nombreuses qui se déploient dans notre paysage culturel.

Deux couples à la dimension d’icône

À cette 7e édition d’hommage aux Mapous, la directrice d’Encre d’Or, Erna Préservil, a confié qu’Encre d’Or et RTVC ont décidé d'honorer en même temps ces artistes parce qu’ils représentent à leurs yeux « deux couples hors pair de par leur talent, leur choix audacieux d'avoir opté pour un genre musical marginalisé dans un premier temps par une grande partie de la société haïtienne, (le genre racine vaudou), mais aussi pour leur complicité et leur amour pour la culture haïtienne ».

La directrice d’Encre d’Or a élevé ces deux couples à la dimension d’icône. « Mesdames et messieurs, Théodore Jr Beaubrun dit Lòlò et Mimerose Beaubrun dit Manzè, Richard et Lunise Morse sont des héros, des innovateurs parce qu’ils ont osé, résisté et réussi leur carrière musicale dans ce créneau combien difficile ». Elle a estimé que ces pionniers ont eu le courage de creuser dans le filon de la musique vodou qui, à l’époque comme le dit si bien Boukman Eksperyans, était traité de « Mizik lougawou ».

« Imaginez leurs peines! Et c'est justement pour cela que ce soir, pour les remercier de tout cœur de leur engagement, leur combat, leur croyance et leur générosité, nous les honorons », a lancé de vive voix Erna Préservil. « Notre hommage aux Mapous n'est en rien un cadeau. Au contraire, c'est une reconnaissance! Trop tardive pour certains. Les couples Lòlò, Manzè, Richard et Lunise, ce sont des dizaines d'années de travail assidu, de performances et de sacrifices. Près de 40 ans pour Boukman Eksperyans et 27 ans pour RAM... Vous comprenez alors pourquoi notre hommage paraît tardif... Mais l'essentiel est fait... Parce que l'un des plus grands objectifs d’Encre d'or et de RTVC c'est d'honorer nos Mapous de leur vivant. Qu'ils rentrent debout au Panthéon qui est le leur ! »

Le représentant de Radio Télé Caraïbes, le journaliste Rommel Pierre, pour sa part, a déclaré : « Nous voulons en toute simplicité ce soir dire à ces ambassadeurs de notre culture combien ils sont importants pour nous, dire combien nous tenons à eux pour continuer à rehausser ce que nous avons comme patrimoine immatériel. Musiciens, choristes et paroliers de RAM et de Boukman Eksperyans, Radio Télé Caraïbes et Encre d’Or, en organisant cette soirée, tiennent à vous rappeler que vous avez été et que vous êtes encore des repères de notre identité nationale ».

Pour Rommel Pierre aucune chancellerie ne peut enlever cette mission d’ambassadeur aux couples d’artistes : Théodore Junior et Mimose Beaubrun du groupe Boukman Eksperyans et celui de Richard et Lunise Morse du groupe RAM.

Au cours de cette soirée, les Mapous, à leur tour, ont fait revivre les plus beaux succès de leur carrière musicale. C’était un bonheur de voir ces couples d’artistes tant aimés du public.

Ses derniers articles

Réagir à cet article