Granh... une prise de position sur le choléra au-delà de la distinction de Roberson Alphonse et d'autres journalistes

Publié le 2018-04-24 | Le Nouvelliste

Roberson Alphonse, 42 ans, éditorialiste, responsable de la section actualité nationale au journal Le Nouvelliste, a reçu du Grahn le «prix special- 2018 journalisme d'enquête» lors d'une cérémonie organisée à Génipailler, une section communale de Milot, le mardi 24 avril 2018. La plaque stipule qu'elle est décernée à Roberson Alphonse " pour avoir documenté l'introduction du choléra en Haïti en 2010, pour la première fois dans l'histoire du pays, et pour avoir opposé la vérité au puissant système médiatique international qui a tenté par tous les moyens d'occulter celle-ci. Ce faisant, il a œuvré de façon extraordinaire dans le sens de la justice et du droit".

«Je suis surpris et profondément honoré que le Grahn, huit ans après, ait jugé utile de récompenser des journalistes, dont Jonathan M. Katz d'Associated Press, d'Al Jazeera Sebastian Walker et moi», a confié Roberson Alphonse. Quelque part, en mettant en avant des modèles positifs, des engagements pour la défense de la justice, le travail bien fait, le Granh fait acte de mémoire des victimes et braque les projecteurs de la conscience nationale et internationale sur la gestion scandaleuse, injuste du dossier choléra par l'ONU», a estimé Roberson Alphonse, envoyé spécial du journal Le Nouvelliste dans les foyers d'infection du choléra dans le Plateau central et aux Gonaïves.

"Aux Gonaives, fin 2010,loin de la froideur des chiffres sur le nombre de malades et de décès en milieu communautaire et hospitalier, j'ai pu mesurer la dimension de ce drame humain. Les morts dans le centre de santé de Raboteau..., un sexagénaire qui mourait sous mes yeux, les fosses communes à ciel ouvert au cimetière des Gonaïves ont longtemps hanté mes nuits", a confié avec un luxe de détails Roberson Alphonse, le regard fuyant par moments. Il dit avoir surtout retenu cette extraordinaire mobilisation pour sauver des vies, en particulier celles des enfants que l'on soignait dans un entrepôt transformé en hôpital sur la route des Dattes.

«Les Casques bleus sont partis, Ban Ki-moon, après des années de déni, s'est excusé et a promis l'assistance des Nations unies à l'éradication du choléra en Haïti. Aujourd'hui, les victimes à qui l'on doit assistance à défaut ou en attendant dédommagement pour préjudices subis, sont négligés et traités presque comme des mendiants», s'est insurgé Roberson Alphonse, estimant que les Nations unies ont plus qu'une dette morale vis-à-vis d'Haïti.

L'ex-correspondant d'Associated Press, Jonathan M. Katz, a confié au journal qu'il est "profondément honoré de partager cette distinction avec un groupe d'Haïtiens exceptionnels", seize personnalités récompensées par le Granh. Ni l'épidémie du choléra ni mon travail en Haïti ne sont terminés. J'espère que des moments comme celui-ci permettront la résurgence d'action pour une résolution juste, a indiqué Jonathan Katz, auteur de l'ouvrage sans concession sur la gestion post-séisme du 12 janvier 2010: "The Big Truck That Went By: How the World Came to Save Haiti and Left Behind a Disaster". Ces journalistes et les 16 récipiendaires récompensés sont un "échantillon" de personnes qui font de grandes choses en Haïti, a estimé le président du Granh Samuel Pierre.

Les 16 personnes et organismes honorés

Il s’agit du Dr Kyss Jean-Mary (Hinche), prix de l’action citoyenne ; de Pierre Jackson Bonne-Année (Torbeck), prix de l’agriculteur ; des Petites sœurs de Sainte-Thérèse de l’enfant Jésus (Hinche), prix de la collaboration de l’entraide ; de Julien Clerveaux (Port-au-Prince), prix de l’éducateur ; de Gixelène Oreste (Kenscoff), prix de l’entrepreneuriat « Madan Sara » ; du parc de Martissant (Port-au-Prince), prix de l’environnement et de l’aménagement ; de Corinne Joachim Sanon (Ouanaminthe), prix du jeune entrepreneur ; de Maryse Pénette Kedar (Pétion-Ville), prix du leadership ; d’Anivince Jean-Baptiste (Delmas), prix de littérature d’expression créole ; de Jean Emmanuel Jacquet (Port-au-Prince), prix de littérature d’expression française ; de l’hôpital du Sacré-Cœur de Milot, prix de l’organisme ; d’Oganizasyon Fanm vanyan Kafou Pè (Milot), prix de la ruralité ; de Gaël Pressoir (Port-au-Prince), prix du scientifique ; de Jean Reynold Joseph (Pétion-Ville), prix Groupe Jean Vorbe du sportif masculin.

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".