Les U-20 invitées à participer au tournoi des quatre nations

Publié le 2018-03-08 | Le Nouvelliste

Sport -

Au début du mois de juin, en France, la sélection féminine U20, qui a hérité d'un groupe D assez relevé avec l'Allemagne, le Nigeria et la Chine, est invitée à participer au tournoi des quatre nations qui servira de répétition générale avant la phase finale du championnat du monde féminin U20 de la FIFA, France 2018.

Du très lourd pour Haïti au tournoi des quatre nations qui se tiendra en France au début du mois de juin. En effet, les filles de Marc Collat, qui doivent se mesurer le 25 mai en amical face à la Jamaïque, se rendront à Paris fin mai en vue de disputer ce tournoi de haut niveau réunissant le pays hôte (France), les USA et l'Allemagne.

Le calendrier d'Haïti au tournoi des quatre nations

Selon le calendrier établi par les organisateurs, Haïti jouera son premier match contre la France le 5 juin. Deux jours plus tard, soit le 7 juin, les coéquipières de Nérilia Mondésir se mesureront face aux États-Unis, et le 9 juin, contre l'Allemagne qui partage son groupe, Haïti disputera son dernier match de poule.

S'exprimant depuis Miami en Floride (USA) où il participe au congrès de la CONCACAF, le président de la FHF, sur les ondes de la RTVC à l'émission " Intersection ", a fait savoir que certaines grandes puissances du football mondial, dont l'Angleterre ou encore les Pays-Bas, aimeraient ravir la place d'Haïti dans ce tournoi. : " J'ai pris l'engagement de répondre par l'affirmative à ce tournoi. À dire vrai, jusqu'à présent, je n'ai pas une gourde. Toujours est-il que j'ai la confiance qu'on va trouver les fonds nécessaires pour payer les billets, les frais d'hôtels et la nourriture. Que dire des achats des équipements adéquats aux filles. Là-dessus, on espère vivement jouer ce tournoi qui nous servira de préparation en vue de la coupe du monde", a laissé entendre Yves Jean-Bart

Stage de mise à niveau en Italie

Après avoir laissé entendre que l'équipe féminine U20, toujours en proie à des difficultés d'ordre financier, ne peut jusqu'à aujourd'hui sortir de la routine de préparation au Camp Nous qui se trouve au centre FIFA-Goal, sis à Croix-des-Bouquets, Yves Jean-Bart évoque la possibilité de s'exiler en Italie. " Vu qu'on sera en plein coeur de la coupe du monde de la FIFA, Russie 2018, ce serait une très bonne occasion pour la FHF d'exiler les filles ailleurs. Honnêtement, j'ai vu très mal qu'on retourne avec elles en Haïti au terme du tournoi des quatre nations. Notre plan, c'est de les envoyer en Italie afin qu'elles soient restées concentrées sur le mondial. Ce faisant, elles seront aptes à jouer le mondial, et ce, en toute quiétude d'esprit vu qu'elles ont hérité du groupe de la mort. Cependant, nous ne savons pas si nous aurons les moyens de notre politique. Au fait, peaufiner notre préparation en Italie, ce serait l'idéal ", a fait savoir le président de la Fédération haïtienne de fooball.

Il est à souligner que depuis la qualification historique des jeunes Grenadières pour la phase finale du mondial U20 féminin français de la FIFA (5 au 24 août), des promesses pleuvent de partout, particulièrement du gouvernement Moïse-Lafontant. Au contraire du Sénat de la République et de la chambre des députés, le gouvernement haïtien, en prélude au tournoi des quatre nations (début juin), n'a toujours rien fait pour voler aux secours des filles.

Ses derniers articles

Réagir à cet article