Oh Bebe ! nous revient avec Marie Jeanne

PUBLIÉ 2018-02-28
Le 7 mars 2018, Oh Bebe !, ex-membre du groupe Magic Click, lance en ligne « Marie Jeanne », sa première chanson depuis 8 ans. Dans cette composition que l’artiste qualifie "d’alternative", il dit lever le voile sur les vertus thérapeutiques de la marijuana, une substance qui suscite des débats animés en Amérique du Nord mais dont on n’ose pas parler chez nous.


Anthony Fénélus alias Oh Bebe ! n’est pas un de ces jeunets qui viennent de s’engager sur l’échiquier du rap kreyòl. C’est l’un des pères fondateurs du groupe Magic Click qui est connu pour ses titres très élaborés. Il souligne que le beat de leur chanson « Sou deran » est de lui. Pour la gouverne des moins de 30 ans, c’est une chanson datée de 1996.

Il a abandonné la chanson quelque temps pour se consacrer à des études en sciences de l’éducation, en informatique et sonorisation ici et au Canada. Pendant son séjour dans ce pays, il renoue de temps en temps avec sa première passion. Il lui arrivait de participer à des jams, d’être inspiré de beats et naturellement de nouvelles chansons. En 2010, Il met sur le marché haïtien « Jour de paie ». Une composition dans laquelle il dénonce la perception erronée des gens restés au pays qui croient que ceux de la diaspora roulent sur l’or.

Si la chanson passe presque inaperçue en Haïti, le fait pour elle d’être rédigée dans la langue de Molière va lui permettre d’attirer au Canada les regards de certains étrangers. Et, ce n’est pas dans le bon sens. En effet, pour avoir adopté le pseudo « Obéliks » qu’on lui accole depuis l’enfance à cause de sa rondeur, il sera malmené par les poursuites judicaires engagés à son encontre par l’équipe qui s’occupe des droits d’auteurs de la bande dessinée « Astérix et Obélix ». Oh Bebe ! dans la foulée de cette épreuve change de pseudo et se replie pendant quelque temps. Durant ce hiatus, il repense ses stratégies, rencontre des partenaires potentiels dont Ace Nation, un jeune artiste très versé dans le trap évoluant au pays ayant pour emblème la fleur d’érable.

Depuis, il s'est relevé et a produit. L’artiste nous présentera donc ce 7 mars sa toute dernière chanson baptisée « Marie-Jeanne ». Dans ce texte qu'il refuse de caser dans un genre, il dit mettre en exergue les valeurs thérapeutiques de la marijuana. « Il a été prouvé scientifiquement que la marijuana est capable de combattre l’asthme et la sclérose en plaque », confie le rappeur. « Ma motivation, poursuit-il, avec cette chanson, c’est d’amener chez nous le débat sur les vertus de cette plante longtemps blacklistée qui est pourtant d’actualité en Amérique du Nord ».

Le rappeur qui est né en 1976 présente sa musique comme étant intemporelle. « Mes chansons, dit-il, explorent des thèmes qui concernent l’individu, par ricochet la collectivité. Je parle de vécu, de réalité. Ça doit parler aux gens et ça devra traverser le temps ». Pour lui, mieux vaut mourir que de servir une soupe commerciale dont le succès ne dépasse pas 6 semaines. Son ambition d’ailleurs, c’est de continuer à s’éloigner de la facilité pour montrer aux plus jeunes la voie à suivre.

Oh Bebe ! confie affectionner tout type de musique qui résulte de recherches. Ce n’est donc pas étonnant qu’il compte parmi ses modèles le rappeur 35 Zile. « La musique alternative, quelle que soit sa provenance est capable de me séduire », dit-il.

Divorcé , sans enfant, Anthony est donc un cœur à prendre. Ce retour au célibat lui permet selon lui de se consacrer corps et âme à sa passion. Après Marie-Jeanne, il continuera à lancer d’autres titres à dessein d’en produire assez pour remplir un E.P qu’il compte présenter cet été.



Réagir à cet article