Carnaval

1er jour gras: 130 blessés et 11 arrestations

La Police nationale d’Haiti a présenté son bilan du déroulement du premier jour du carnaval national de Port-au-Prince. Coté sécuritaire, le Porte-parole de l’institution, Frantz Lerebours, parle d’une journée réussie. Il a toutefois promis que son institution va redoubler d’effort et faire des ajustements, pour la 2e journée, dans la perspective d’une amélioration. « Au total, 130 personnes ont subi des blessures plus ou moins légères. Certaines personnes ont eu des problèmes respiratoires. D’autres ont eu des malaises dus à une consommation abusive d’alcool. Une personne a néanmoins été blessée à l’arme blanche au niveau de la poitrine», a détaillé le Porte-parole de la PNH, au cours d’une conférence de presse ce lundi.

Publié le 2018-02-12 | Le Nouvelliste

National -

Sur les 130 blessés de ce dimanche soir, 37 ont reçu des coups de bâtons de la part des agents de l’ordre. Sur cet aspect, Frantz Lerebours a réitéré les consignes à l’endroit des agents de la PNH en ce qui concerne l’utilisation de la force. «Dans l’ensemble, les mesures et consignes passées aux policiers sont respectées. Sauf les cas d’usage de bâton. Nous continuons d’enjoindre les policiers à faire preuve de professionnalisme. On peut toujours utiliser un bâton sans frapper des gens à la tête », fait-il remarquer, invitant les policiers à garder leur calme.

La PNH a également réalisé 11 arrestations. Certains ont été interpellés pour des larcins, notamment vol de portefeuille, de téléphone ou utilisation de faux billets. D’autres arrestations ont été réalisées également pour voie de fait et consommation de stupéfiants. Une arme à feu a été saisie sur le parcours.

Frantz Lerebours rappelle que l’usage des armes à feux est strictement réservé aux policiers qui forment le dispositif de sécurité. « Tous les autres policiers qui ne sont pas dans le dispositif et qui veulent rentrer dans le parcours doivent déposer leurs armes à la Direction départementale de la PNH. Les policiers qui accompagnent les VIP ne sont autorisés qu’à porter une arme de poing », a-t-il fait savoir. Dans la foulée, il a également souligné que les agents de sécurité de la mairie, et d’autres agents de la fonction publique, ne peuvent pas circuler avec une arme sur le parcours s’ils ne sont pas dans le dispositif.

Pour sa part, le Directeur départemental de l’Ouest, Berson Soljour a rappelé l’obligation faite aux agents qui sont affectés à la sécurité de venir s’enregistrer à la DDO. « Ils doivent venir réclamer une insigne à la Direction départementale. Ce, durant les 3 jours puisque chaque jour nous donnons une insigne différente », a-t-il averti.

Le Porte-parole de la PNH a rappelé l’interdiction de vente et de consommation de boissons dans les récipients en verre. De plus, il a rappelé que les brouettes sont interdites sur le parcours. Seules les voitures de l’EDH, les ambulances et certaines voitures de police sont habilitées à circuler en sens inverse sur le parcours, a-t-il. Frantz Lerebours a également indiqué que des agents de la Police routière seront chargés d’inspecter tous les chars. « Il faut 2 chauffeur sur chaque char. Ils ne doivent pas consommer d’alcool. Des agents de la PNH seront là en permanence sur chaque char musical », assure-t-il, enjoignant également les carnavaliers à conduire sous l’emprise de l’alcool.

Par ailleurs Berson Soljour a souligné que deux policiers ont été blessés par balle hier soir. « L’agent Thomas Wagner a été attaqué à la rue Charbonière, Delmas 33 en début de soirée de dimanche. Il est blessé au niveau de l’épaule. Il est de la 21e promotion. L’inspecteur municipale de Léogane, Jean Fritz Antoine a été attaqué hier soir également. Il est blessé au pied gauche. Ces attaques n’ont pas de liens avec le carnaval », a précisé Berson Soljour.

Ses derniers articles

Réagir à cet article