Entreprise/ Carnaval

La Unitransfer rend hommage à d’illustres disparus

Publié le 2018-02-06 | Le Nouvelliste

Economie -

Montées sur un char préparé pour l’occasion, des personnalités disparues entre 2015 et 2017 ont brusquement refait surface au défilé du carnaval de Jacmel. On pouvait entendre leur voix. Un court texte rappelle leur biographie expresse. En faisant défiler un char allégorique au carnaval de Jacmel, la compagnie de transfert Unitransfer a rendu hommage à d’illustres disparus de 2015 à 2017. C'est ainsi que cette filiale de la Unibank a salué la mémoire de l’ancien président René Préval, Herby Widmaïer, Papa Pyè, Manno Charlemagne, Boulo Valcourt, Viviane Gauthier, Samba Kessy, Black EZ, Black Alex.

Pendant que les gens déambulaient dans les rues de Jacmel pour savourer les méringues et autres trouvailles du carnaval, la Unitransfer a jugé nécessaire de remettre ces personnalités sous les projecteurs. En général, après la musique, les défilés, les chorégraphies, les gens ont tendance à tout oublier après le carnaval. « C’est une habitude qui tend à devenir une tradition chez la Unitransfer, cette originalité est une marque de la compagnie. Nous avons voulu faire quelque chose qui fait tache d’huile », a précisé Jean Joseph Labossière, vice-président et directeur général de la Unitransfer.

Par ce geste, la Unifransfer a rendu un hommage mérité à ces personnalités disparues qui ont marqué notre pays par leur art, leur savoir-faire, leur production. « Cette année, au carnaval de Jacmel, nous avons salué encore une fois leur travail. C’est un devoir de mémoire auquel la Unitransfer accorde beaucoup d’importance », a fait savoir M. Labossière qui précise que le choix des neuf personnalités ne signifie pas que les disparus non retenus durant la période ont moins d’importance aux yeux des responsables de l’institution, mais il fallait limiter le nombre.

Bref, la Unitransfer a immortalisé ces personnalités pour leur contribution au sein de la société haïtienne. La compagnie de transfert a fait choix du papier mâché pour mettre en relief les personnes à honorer durant le défilé du 4 février 2018. Nous avons appris que l’institution garde ces réalisations dans un musée pour la postérité. Vardy Confident le réalisateur est très connu pour sa dextérité dans le domaine du papier mâché.

« Le carnaval de Jacmel, ce sont les couleurs, le défilé. Mais c’est surtout le papier mâché », a renchéri le directeur général de la Unitransfer qui exprime haut et fort sa fierté de soutenir des artisans locaux dans leur production.

Des 26 éditions du carnaval de Jacmel, la Unitransfer a apporté une touche spéciale à 16 d’entre elles. « Nous ne sommes pas à notre coup d’essai. Nous avons déjà honoré des musiciens de leur vivant, des artistes, des journalistes, les joueurs de la sélection nationale de football. Nous avons réhabilité la mémoire du Moulin Price », a expliqué Jean Joseph Labossière, promettant que la compagnie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

« Nous ne participons pas au carnaval pour le plaisir de participer. Il faut laisser quelque chose à la jeunesse. Même au défilé du carnaval, on peut apprendre de notre histoire par l’éducation, la culture », a indiqué Jean Joseph Labossière. Interrogé sur une éventuelle participation au défilé de Port-au-Prince, le responsable de la Unitransfer reste ouvert à toute invitation.

Ses derniers articles

Réagir à cet article