Le CSEH clôture 2017 en beauté

500 enfants, issus d’une dizaine d’écoles, situées dans les zones avoisinantes du centre Sport pour l’Espoir, ont participé, du 20 au 24 décembre, à un camp sportif baptisé « Camp de la Noël », organisé par les responsables de l’unique centre olympique du pays.

Publié le 2017-12-28 | Le Nouvelliste

Sport -

Sous la houlette des moniteurs chevronnés, ces enfants, âgés entre 11 à 13 ans (filles et garçons), visiblement contents, ont fait leurs premières armes dans la pratique des disciplines sportives comme l’athlétisme, le tennis, le tennis de table, le karaté et le volley-ball. Aux dires de Bony Georges, ces jeunes gens sont issus des zones suivantes : Cité Soleil, Canaan, Bon-Repos, Lanmè frape, Titanyen, village Lumane Casimir, Ona-Ville et Corail.

Si l’on se fie aux déclarations du responsable du centre : « L’objectif est de permettre aux enfants, durant cette période festive, de pratiquer une discipline sportive. Il va y avoir, dit-il, une continuité, celle devant permettre au centre d'organiser d’autres compétitions. En fait, notre vision n’est autre que de permettre à la zone d'avoir un embryon de jeunes gens capables de se mesurer lors de nos différentes compétitions scolaires. On veut inciter les écoles, déclare Bony Georges, à prendre part à nos activités. Ce camp s’inscrit dans une logique de pratique de compétitions interscolaires. »

Le prochain du centre est fixé pour le mois de février. À ce sujet, Bony Georges précise : « Il y aura un autre camp en février (camp carnavalesque) avec d'autres enfants dans cinq nouvelles disciplines c'est-à-dire le judo, le basket, le badminton, le tae kwon do et la boxe. Ils viendront une fois par semaine pour maîtriser les basiques de ces disciplines avant de s'élargir en juin. Il va y avoir une compétition pour évaluer leurs capacités. »

Très satisfait du bilan annuel du centre, le responsable a fait savoir : « Nous disposons d’un programme sportif scolaire. En fait, 50 écoles y participent. Par exemple, pour ce camp. On a pris des enfants issus de 10 écoles. Cela permettrait à ces écoles de s'affronter entre elles en fin d'année sur une base compétitive. »

En guise de conclusion, Bony Georges a déclaré : « Le centre a eu une pléiade d'activités. Cette année, il y a plus d'activités sportives. Je peux avouer que le bilan est positif. Le centre ne fait que répondre à sa mission en tenant compte des différents programmes développés au profit de la jeunesse, car nous voulons construire une nouvelle citoyenneté. »

Le sport mis à part, les 500 participants au camp de la Noël qui ont reçu de cadeaux, se sont exercés en art et culture sous les yeux rivés de leurs parents.

Ses derniers articles

Réagir à cet article