Soupçon de corruption

Kits scolaires : le ministre des Affaires sociales limogé

Publié le 2017-08-29 | Le Nouvelliste

National -

Parce qu’il n’est pas au-dessus de tout soupçon dans le cadre du scandale de la surfacturation des kits scolaires, le ministre des Affaires sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue, a été demis de ses fonctions. Il est remplacé ad intérim par le Premier ministre Jack Guy Lafontant.

« Tous les membres du gouvernement et tous les fonctionnaires doivent être au-dessus de tout soupçon », a déclaré mardi au Nouvelliste Tamara Orion, l’un des quatre porte-paroles de la présidence. Se référant à l’arrêté présidentiel faisant du Premier ministre le ministre a.i des Affaires sociales et du Travail à la place de Roosevelt Bellevue, la porte-parole de Jovenel Moïse a fait savoir que l’investigation sur le dossier de la surfacturation des kits scolaires se poursuit.

Selon elle, l’administration Moïse-Lafontant ne tolèrera la corruption sous aucune forme ni de personne.

Des informations non confirmées par le gouvernement laissent croire que deux ministres seraient impliqués dans une affaire de surfacturation de kits scolaires qui devaient servir à soulager les parents les plus démunis à l’occasion de la rentrée des classes.

Sur le compte Twitter du président de la République nous lisons : « Un acte de corruption suppose la présence de corrupteurs et de corrompus. Tous sont passibles des mêmes peines. Combattre la corruption et l'impunité est l'un des engagements de mon mandat. J'y mettrai toute ma force pour y parvenir. »

A l’issue d’une rencontre, lundi, avec les membres de la commission Affaires sociales au Sénat, Roosevelt Bellevue, dont le nom a été associé sur les réseaux sociaux à ce scandale des kits scolaires, a dénoncé ce qu’il appelle la « politicaillerie » qui caractérise le pays. Il a qualifié de « concurrence de marché » les critiques portées contre lui. « Je ne suis pas dans la corruption », a-t-il dit. Je fais un travail pour le pays avec mon cœur et dévouement… »

Le désormais ancien ministre des Affaires sociales et du Travail a fait savoir qu’il n’est pas impliqué dans le dossier de surfacturation des kits scolaires.

Il faut rappeler qu’au moment de la formation du gouvernement en mars dernier, Roosevelt Bellevue avait été proposé comme ministre des Affaires sociales par le groupe APRIS, composé, entre autres, des sénateurs Jean-Renel Sénatus et Dieupy Chérubin. Le chef de l’État n’avait pas lésiné sur les moyens « persuasifs » dont il dispose pour obtenir le vote de la politique générale de son Premier ministre Jack Guy Lafontant au Parlement.

Pas moins de cinq postes ministériels ont été octroyés au Sénat et six postes aux différents blocs à la Chambre des députés.

Des partis politiques sont aussi représentés au sein du gouvernement. La Coalition politique des forces vives de la nation (COPOL), qui regroupe les organisations politiques OPL, VERITE, INITE, LAPEH et ADEBHA, a eu deux postes ministériels : Eunide Innocent, ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, et le ministère de la Défense avec Hervé Denis.

Réagir à cet article