Haïti: 4e pays le plus sécuritaire dans la région Amérique central et Caraïbes

Dans le dernier rapport de « Global Peace Index » (GPI) de l'Institut pour l’économie et la paix en 2017, Haïti a progressé de 5 places par rapport à l’année dernière et devient le 83e pays le plus sécuritaire au monde.

Publié le 2017-07-03 | Le Nouvelliste

National -

Entre 2008 et 2016, huit pays se sont améliorés passant du groupe faible au moyennement pacifique. Il s’agit de l'Algérie, de l'Équateur, de la Géorgie, d’Haïti, du Sri Lanka, du Pérou et de l'Ouganda. Par rapport à d'autres pays, faiblement pacifiques en 2008, ces pays ont eu plus de liberté économique, de meilleures relations avec les voisins, moins d'hostilité envers les étrangers et ont mieux réussi dans le développement de la jeunesse. En effet, Haïti occupe la 83e position parmi les pays moyennement sécuritaires et fait mieux que ses voisins de la sous-région comme Cuba (88e position), Jamaïque (92e place), République dominicaine (99e place). Dans le classement de l’Amérique centrale et les Caraïbes, Haïti fait encore mieux en décrochant la 4e place derrière le trio de tête (Costa Rica, Panama et Nicaragua) et suivi de Cuba, la Jamaïque et Trinidad et Tobago (respectivement 5e, 6e et 7e). Au niveau régional, Haïti est mieux classée que la Bolivie, le Honduras et le Brésil qui se retrouvent respectivement 86e 106e et 108e. Les États-Unis perdent 11 places (114e) tandis que la Russie occupe le 151e rang. Le score de l'Amérique du Nord s'est complètement détérioré à cause des États-Unis ainsi que la détérioration de plusieurs de leurs indicateurs : le taux d'homicide, le niveau de criminalité perçu dans la société et l'intensité du conflit interne organisé. Cette dernière mesure s'est détériorée en raison du niveau accru de polarisation politique au sein du système politique américain. La onzième édition du GPI - la seule mesure statistique du genre - permet de classer 163 États indépendants en fonction du niveau de paix qui y règne (ou, à l'inverse, de combien ils sont dangereux). « Le monde est devenu légèrement plus pacifique par rapport à l'année précédente, avec une augmentation moyenne de la paix de 0,28 pour cent. 93 pays avaient amélioré leurs niveaux de paix, contrairement à 68 autres qui se sont détériorés, l'écart entre les pays les plus modestes et les plus pacifiques a augmenté. » Les 163 États couvrent plus de 99,7% de la population mondiale et sont évalués à l'aide de 23 indicateurs, chacun sur une échelle de 1 à 5. L'indice mesure la paix mondiale en utilisant trois grands thèmes : le niveau de sécurité dans la société, l'ampleur des conflits internes et internationaux et le degré de militarisation. En moyenne, précise l’indice, la violence représente 37% du PIB dans les dix pays les moins en paix, contre seulement 3% pour les dix pays les plus pacifiques. En ce qui concerne l'impact économique des conflits, la recherche a révélé qu'en 2016, il représentait 14,3 billions de dollars, soit 12,6% du PIB mondial. Bien qu'il soit encore énormément élevé, 1 953 dollars pour chaque personne dans le monde, il est légèrement en baisse de 3% par rapport à 2015 et il s’agit de la première réduction depuis 2011. En moyenne, la violence représente 37% du PIB dans les dix pays les moins en paix par rapport à seulement 3% pour les dix plus pacifiques. L'Islande reste le pays le plus paisible du monde, poste qu'il occupe depuis 2008. Il est au sommet de l'indice devant la Nouvelle-Zélande, le Portugal, l'Autriche et le Danemark, tous hautement classés dans le GPI de 2016. Il y a aussi très peu de changement au bas de l'index. La Syrie reste le pays le moins pacifique du monde, suivi de l'Afghanistan, de l'Irak, du Sud-Soudan et du Yémen.

Réagir à cet article