Des actions pour venir en aide aux habitants de la Grand’Anse

De concert avec le ministère de l’Agriculture, l’Organisation internationale Heifer International a distribué, depuis le passage de l’ouragan Matthew sur le département de la Grand’Anse, plus de 1 000 cabris, dont 800 chèvres. Les activités entreprises par cet organisme non gouvernemental se déploient également au niveau de la production agricole. Ainsi, en plus de dons de caprins, Heifer International soutient des organisations paysannes en mettant à leur disposition des moulins de grains afin de transformer leurs produits.

Publié le 2017-05-17 | Le Nouvelliste

Economie -

C’est dans une ambiance de fête que le Mouvement des jeunes progressistes de Moron (MJPM) et l’Organisation fanm lakay de Voldrogue (OFLV) ont reçu les deux moulins de grains mis à leur disposition, le 12 mai dernier. Toute la commune était mobilisée pour l’inauguration. C’est un ouf de soulagement pour ces zones qui sont privées d’infrastructures de toutes sortes et dont l’agriculture et l’élevage constituent les principaux sources de revenus. La mise en place de ces moulins répond alors à un besoin urgent. Désormais, ces populations n’auront plus à parcourir des dizaines de kilomètres en quête de la transformation de leurs produits. Ces dispositifs sont mis en place dans le cadre d’un partenariat entre l’organisation internationale et les associations bénéficiaires. Ils sont mis en place grâce au projet d’Entrepreneurs ruraux pour la coopération agricole en Haïti communément appelé REACH. En plus des deux moulins inaugurés à Moron pour le compte du MJPM et à Deschamps au profit de l’OFLV, Heifer International, toujours dans le cadre de ce projet, selon le coordonnateur départemental de la Grand’Anse, Jean Kenel Gervais, a distribué un surplus de 160 chèvres aux producteurs de Moron. Ce qui permettra de diversifier et d’augmenter le revenu de ces producteurs. Ce projet, explique le responsable, s’inscrit dans le cadre des efforts entrepris par les autorités en vue de la réduction de la pauvreté dans le département de la Grand’Anse. Six organisations communautaires de base ont déjà bénéficié de ce projet. Une emphase est mise sur les zones enclavées. D’où l’importance de ces moulins. Si l’on en croit Coqmar Lously, coordonnateur régional Sud de l’Organisation donatrice, ces moulins peuvent transformer tout un éventail de céréales et vont desservir tous les habitants des zones avoisinantes. Ainsi, l’agrotransformation entre dans le champ d’intervention de cet organisme qui est présent presque dans tous les départements géographiques du pays. Dans l’optique de protéger l’épargne des paysans, des activités de dépistage du cheptel caprin ont également eu lieu à Deschamps et à Moron à l’issue de la cérémonie d’inauguration des moulins. L’objectif général de ces réalisations est de garantir la sécurité alimentaire de ces populations qui ont cruellement été frappées par le cyclone Matthew. Elles ont assisté impuissamment à la disparition de leurs plantations et leurs têtes de bétail qui constituent leurs principales sources de revenus. Par ailleurs, les bénéficiaires n’ont pas caché leur satisfaction à l'égard d'un tel accomplissement. « C’est un grand pas qui vient d’être franchi dans le processus de développement de la communauté moronaise », a fait savoir la coordonnatrice du Mouvement des jeunes progressistes de Moron, Marie Hérenne Cemerzier. Aussi affirme-t-elle que la mise en place de ce moulin de maïs dans la commune de Moron est très importante non seulement pour sa commune mais également pour toutes les zones avoisinantes. Tout en remerciant l’organisation américaine, la responsable souhaite un accompagnement plus soutenu de la part des décideurs. Heifer International intervient à tous les niveaux de la production agricole. Après le cyclone Matthew, cette organisation a entrepris plusieurs activités afin de renforcer la filière de cacao, arbre véritable et igname. Des initiatives ont été entreprises pour appuyer l’agroforesterie au niveau du département de la Grand’Anse. C'est pourquoi des travaux de recapitalisation ont été mis en place en faveur des agriculteurs ayant perdu leurs réserves de semences. Ce qui a permis une reprise des activités agricoles dans certaines communes comme Beaumont, Pestel, Les Irois, Jérémie, Roseaux, Moron et Chambellan.

Réagir à cet article