Sculpture

Des répliques de la marque originale du Marron Inconnu

Publié le 2004-12-23 | Le Nouvelliste

Culture -

L\'entreprise Sun Auto et la famille Mangonès ont procédé au vernissage d\'une série de répliques signées de la marque originale du Marron Inconnu, le 18 décembre en cours, dans les locaux de Sun Auto au Boulevard 15 octobre. L\'objectif est de commémorer le bicentenaire de l\'Indépendance d\'Haïti et le 15e anniversaire du choix de l\'Organisation des Nations Unies du Marron Inconnu comme symbole de la Déclaration Universelle des Droits de l\'Homme. Contacté par téléphone en début de matinée du 20 décembre 2004, le directeur de Sun Auto, Gérard Daniel Rouzier, a fait savoir qu\'une centaine de répliques de 56 m de long sur 42 m de haut ont été élaborées à partir d\'une marquette du Marron Inconnu. Elles sont l\'expression de la vision sculpturale d\'Albert Mangonès, décédé le 25 avril 2002 à Port-au-Prince à l\'âge de 85 ans. Ces répliques seront à nouveau exposées du 22 au 23 décembre 2004 lors de la traditionnelle foire de Sun Auto. Cette décision est intervenue en vue de présenter au public en général et aux collectionneurs haïtiens en particulier le fruit des réalisations de la famille Mangonès. Pour la circonstance, quelques oeuvres inédites d\'Albert Mangonès seront présentées au public : \'\'Christ\'\', \'\'Masque Toussaint Louverture\'\' et \'\'Tambourineur\'\', selon les déclarations de Gérard Daniel Rouzier qui dit croire que cette initiative est louable. Rappelons que l\'architecte Albert Mangonès a réalisé la restauration de la Citadelle la Ferrière, classée \'\'patrimoine de l\'humanité\'\' par l\'UNESCO en 1980. L\'ancien directeur de l\'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) a produit la célèbre statue du Marron Inconnu, édifié à Port-au-Prince symbolisant la lutte des esclaves dans la colonie française de Saint-Domingue.

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article