Vladimir Cybil Charlier: une calligraphie caribéenne (Deuxième partie partie)

Publié le 2014-01-28 | Le Nouvelliste

En plus de l’emphase sur le mouvement et le dynamisme qui relie les impressionnistes abstraits et les artistes calligraphes chinois, Charlier manifeste un penchant pour la méthode et la philosophie des formes artistiques de l’Asie de l’Est. Elle est attirée par l’économie des moyens de cet art, l’exploitation rigoureuse du temps et de l’énergie de l’artiste, la mise en veilleuse de la couleur et du superflu au profit des qualités telles que la quantité de pression utilisée pour créer un trait, l’ordre et la vitesse employés pour produire, au-delà de la forme, l’esprit d’un personnage donné. Son œuvre partage aussi la dualité de la calligraphie chinoise qui repose sur un système de langage et une forme artistique, c’est autant un type d’écriture qu’une manière de dessiner. Ses outils évoquent les quatre instruments de la calligraphie de l’Asie de l’Est, les quatre trésors de l’étude, qui sont l’encre, le pinceau, le papier et la pierre à encre. Son travail à l’encre de Chine, au papier, à la soie et au lin nécessite la maîtrise des facteurs suivants : la couleur et la densité de l’encre, la vitesse d’absorption du papier et la texture de sa surface, et les capacités d’impression du lin et de la soie. Le vocable de « belle écriture » qui définit la calligraphie implique que chaque icône ou pictogramme est aussi un signe représentant un mot ou une idée figée qui transite à travers la production artistique d’une culture. Selon Charlier, chaque maître haïtien a travaillé à partir d’un système de codes, une grille de langage qui sous-tend les aspects de surface séduisants des images relatives à la région. Cette approche originale du dessin qui intègre une série de codes personnels s’affirme davantage dans Paniers, où le trope du panier joue le rôle de creuset métaphorique pour d’autres éléments linguistiques et culturels de la région que l’artiste garde de son enfance. Elle s’inspire dans cette série de l’idée de la boîte « Lamayotte », cette boîte ambulante du carnaval haïtien où se dévoilent souvent l’obscène et le macabre . «Panyen fey» lui offre l’occasion de traduire un rituel populaire haïtien en idéogramme visuel. La peinture décrit la ruse des vendeurs qui, au carnaval, font acheter des choses insensées – tel qu’un panier de feuilles – et qui en retour bombardent l’acheteur d’un ensemble de paroles insensées – ainsi que les mots grossiers dont Charlier fait l’écriture qui donne corps au panier. Le panier est ainsi un pictogramme ou un signe qui incarne un cri lointain provenant des images folkloriques de la Caraïbe pittoresque. Mais elle préfère décrire la parodie d’une procédure d’échange pour illustrer la systématisation de l’obscène que l’on trouve dans certaines formes de la culture populaire de la Caraïbe. La langue est un véhicule de culture comme le panier est un véhicule de feuilles. En combinant les deux dans l’image condensée d’un panier de mots, Charlier exprime sa croyance qu’il n’y a pas d’inadéquation entre le verbal et le visuel. Ils font partie d’un tout. « Peut-être devrais-je dire qu’ils appartiennent plutôt à deux traditions que j’ai héritées et que je crois pouvoir fondre dans un tout. » Cette calligraphie caribéenne caractéristique du style de Charlier s’exprime dans «Panyen fey» à travers la crudité des panneaux en noir et blanc qui rappelle avec force le mélange de peintures à l’encre délavée et des lettres que l’on trouve dans les rouleaux asiatiques. Son utilisation du papier dans cette série témoigne aussi de son expérience syncrétique d’artiste œuvrant dans la diaspora, faisant le va-et-vient entre Harlem et Haïti. Elle utilise les pages du récit Alice au pays des merveilles comme une grille servant de support aux paniers, figurant ainsi un autre matériau culturel sur lequel ses souvenirs d’enfance de la Caraïbe s’entrelacent. Charlier est née à Queens, New York, mais a partagé son enfance entre les États-Unis et Haïti. Elle a fait ses études primaires et secondaires en Haïti alors qu’elle passait ses vacances d’été à New York. Alice au pays des merveilles est son livre d'enfance préféré, mais c’est aussi une métaphore de son propre apprentissage, en tant qu’artiste de la diaspora, du langage visuel, des codes narratifs et des traditions artistiques dont l’origine va au-delà de la Caraïbe, de l’Amérique, de l’Angleterre ou de l’Europe. Dans «Panyen fanm», elle rassemble dans le panier une variété de tropes de la féminité issus des beaux-arts, mais aussi des illustrations de la jeune Alice, alors qu’à l’extérieur du panier elle place une photo d’enfance d’elle-même. Le style de la pièce reproduit et imite ce mélange d'illustrations et de texte du récit de Lewis Carroll. Comme la photo d’enfance, cette enfant tenant ces épaves d’images dans sa tête à la manière d’un panier est la partie américaine de l'identité de Charlier, en sa qualité d’enfant de la diaspora. Elle est métaphoriquement figurée dans ce personnage d'Alice se déplaçant à travers les merveilles des États-Unis et de la Caraïbe. (A suivre)
Michelle Stephens Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".