La police tire des gaz lacrymogènes pour frayer un chemin à Aristide

Publié le 2011-03-18 | Le Nouvelliste

National -

La police haïtienne a utilisé des gaz lacrymogènes vendredi pour frayer un chemin au cortège de l'ex-président Jean Bertrand Aristide et lui permettre de regagner sa maison, où l'attendaient des milliers de partisans quelques heures après son retour à Port-au-Prince. Sous les yeux des journalistes, la police a dû recourir à des gaz lacrymogènes afin de libérer la route conduisant à la demeure de l'ex-président dans le quartier de Tabarre de la capitale haïtienne, que M. Aristide a regagnée en début de journée après sept années d'exil en Afrique du Sud. L'ex-président a ensuite pu entrer dans sa résidence qui restait entourée par la foule de ses partisans, dans une ambiance bon enfant. A distance, des Casques bleus de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) ont observé la scène sans réagir. M. Aristide, 57 ans, avait été évincé du pouvoir en février 2004 sous la pression conjuguée d'une insurrection armée, des Etats-Unis et de la France. Il vivait depuis en Afrique du Sud. Il rentre dans son pays avant l'élection présidentielle de dimanche, en dépit des mises en garde de la France et des Etats-Unis qui ont indiqué redouter un bouleversement du processus électoral.

Réagir à cet article