Special Olympics : Haïti remporte sa première médaille d’or !

PUBLIÉ 2019-03-18


Ce dimanche 17 mars 2019, Darlène Milord de l’équipe d’équitation a remporté la première médaille d’Haïti aux Jeux olympiques spéciaux d’Abu Dhabi. Et bien sûr, elle est d’or ! Très fière de cette première médaille, la jeune athlète de 32 ans espère continuer à les collecter jusqu’à la fin des compétitions. Pour le bonheur de ses entraîneurs au centre équestre Chateaublond et de l’hôpital Nos Petits Frères et Soeurs qui prend en charge Darlène.

Habituée des compétitions internationales, Darlène, 32 ans, n’est pas à sa première médaille d’or. Son coach, Guerdes Louis du centre équestre Chateaublond, le dit avec fierté. « Nous sommes habitués à remporter la première place dans les compétitions internationales. On voyage assez souvent aux Etats-Unis pour concourir », explique t-il. Pour les Jeux olympiques spéciaux, la récompense est encore plus spéciale. « 6 mois de préparation ardue. Sueurs, pleurs, travail acaharné, mais les résultats sont satisfaisants. Ceci n’était que le premier pas. Nous avons encore deux autres compétitions avec Darlène et soncoéquipier, Christopher Pouloute, qui n’a pas encore gagné de médaille. Nous espérons que tout se passera bien », continue le coach qui entraîne Darlène depuis 2008.

Lundi 18 et mardi 19 mars, les deux protégés du centre équestre Chateaublond et de l’hôpital Nos Petits Frères et Soeurs seront encore en compétition. « Cette fois ce sera en équitation let en dressage. Pour l’équitation, il faut suivre ce que le juge te demande de faire alors qu’en dressage tu es libre de conduire ton cheval sans instructions. Les deux sont très près et nous sommes sûrs que nous allons encore remporter d’autres médailles », assure coach Guerdès. Cette première médaille d’or fait aussi la fierté de tous les responsables du Centre équestre Chateaublond, notamment Anne-Rose Schoen qui a toujours accompagné les jeunes athlètes sans conditions.

En ce qui concerne la suite des compétitions, l’équipe de football unifiée doit encore disputer des matchs en vue de se qualifier et les dames de l’athlétisme doivent faire preuve de leur détermination ce lundi. Mais précisons que l’esprit de Special Olympics est de miser sur la participation et non la qualification. Sur l’inclusion, la diversité et la tolérance. Ce même esprit qui anime les membres de Special Olympics Haiti. « Nous nous battons pour que les parents Haïtiens n’aient plus l’envie de cacher leurs enfants parce qu’ils ont honte d’eux. Nous travaillons pour une meilleure inclusion des personnes à déficience intellectuelle dans la société haïtienne en général. On veut qu’ils aient confiance en eux, qu’ils se fassent des amis, qu’ils travaillent, qu’ils partagent leurs talents pour que tout le monde voie leur potentiel. C’est le but de Special Olympics Haïti », affirme Nathalie Philippe, directrice exécutive.

#Meetthedetermined (Voici les déterminés) est le slogan de la 50e édition des Jeux olympiques spéciaux !



Réagir à cet article