Mirebalais vent debout réclamant justice pour Néhémie Joseph

Publié le 2019-10-18 | Le Nouvelliste

Des centaines de personnes, au premier rang des journalistes, ont marché ce jeudi pour exiger des autorités établies que lumière soit faite sur les circonstances de l'assassinat de Néhémie Joseph, journaliste de radio Panic FM, dans le quartier de Bayas, commune de Mirebalais. Ce travailleur de la presse est tombé sous des balles assassines le 11 octobre dernier, alors qu'il vaquait à ses activités professionnelles. Les participants, vêtus de blanc, ont allumé des cierges et déposé des gerbes de fleurs sur les lieux du drame. 

Cette marche silencieuse a ensuite pris la direction de la route de Lascahobas, traversant ensuite la route nationale numéro 3 pour se rendre au centre-ville. Les participants ont observé un premier arrêt devant le parquet près le tribunal de première instance de Hinche. Ils ont demandé à cette institution d’assumer ses responsabilités en qualité de chef de la poursuite. « Nous réclamons tous justice pour notre collègue lâchement assassiné », ont déclaré les journalistes, ajoutant que si un exemple avait été tracé lors de l'assassinat de Jean Dominique, les journalistes de cette génération ne seraient pas traités de la sorte.

Pour Robenson Mazarin, P.D.G. de la  radio Mazarin FM, on parle d’insécurité à chaque fois qu’un travailleur de presse tombe dans l’exercice de ses fonctions. « Mibalè pa Pòtoprens ni Tigwav. Jounalis ap resi jwenn jistis nan peyi a », a prévenu celui qui est correspondant de radio Lumière et également coordonnateur du Mouvement des citoyens engagés du Centre. « Cela ne peut pas continuer ainsi. Le cas de l’assassinat de Néhémie Joseph doit être le dernier. Il faut que cela cesse », a-t-il ajouté.

Après la navette devant les locaux du TPI de Mirebalais, les participants se sont ensuite dirigés vers la place publique, en passant par la rue Lamartinière et Jean-Jacques Dessalines. Devant un parterre de journalistes et de personnalités, Clément Collègue a demandé une fois de plus, que le système judiciaire prenne ses responsabilités.

« Avant son assassinat, Néhémie Joseph luttait pour un changement de paradigme, a indiqué le reporter à radio Panic à Mirebalais. Néhémie Joseph demandait des comptes aux tenants du pouvoir sur leur gestion. Il réclamait justice pour les manifestants victimes de répression, pour les victimes de brutalité policière, entre autres... Nous sommes devant le TPI de Mirebalais pour réclamer les résultats de l’enquête sur la mort de Néhémie Joseph puisque le chef du parquet près le tribunal de première instance de Mirebalais dit détenir à 90% les noms des personnes impliquées dans l'assassinat du journaliste.»

Joram Moncher moncherjoram6@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".