Huawei fustigé en Chine pour ses références à Hong Kong et Taïwan

Publié le 2019-08-14 | Le Nouvelliste

Huawei, héros national en Chine depuis que le géant des télécoms est dans le viseur de Washington, se retrouvait mercredi contre toute attente sous le feu des critiques dans son propre pays pour des références jugées suspectes à Hong Kong et Taïwan.

Le numéro deux mondial des smartphones est le dernier en date des grandes entreprises mondiales à faire les frais de la vindicte pro-communiste en Chine, mais les attaques visaient jusqu'à présent des groupes étrangers, notamment cette semaine le Sud-Coréen Samsung, numéro un du secteur, ainsi que les marques de luxe Versace ou Givenchy.

En l’occurrence, des internautes reprochent au groupe de Shenzhen (sud) la façon dont Taïwan et Hong Kong sont présentés lorsque l'utilisateur d'un téléphone de sa série P sélectionne la zone horaire dans laquelle il se trouve.

Les habitants de Taïpei, la capitale taïwanaise, doivent ainsi cliquer sur le terme "Taïpei, Taïwan" dans le menu déroulant -- une hérésie aux yeux des partisans du Parti communiste chinois (PCC) qui revendique sa souveraineté sur l'île, séparée politiquement depuis 1949.

Subtilité: lorsqu'il est écrit en caractères simplifiés, l'écriture utilisée en Chine continentale mais pas à Taïwan, le nom de Taïpei apparaît bel et bien suivi de la mention "Chine", comme l'exige le PCC.

La même différence apparaît en ce qui concerne Hong Kong, suivi du terme "Chine" uniquement lorsque le nom du territoire autonome est écrit en caractères simplifiés (l'ex-colonie britannique utilise comme Taïwan l'écriture traditionnelle).

"Huawei a transformé Taïwan en un pays, c'est inacceptable", tempête un internaute sur le réseau social Weibo. "Pourquoi les entreprises chinoises ne peuvent-elles pas respecter les lois du pays?", grince un autre.

Un autre déplore ce comportement de la part d'une entreprise "écrasée d'amour" en Chine depuis qu'elle subit les foudres de l'administration Trump qui la soupçonne d'espionnage potentiel au profit de Pékin.

Interrogée par l'AFP, l'entreprise a indiqué qu'elle se penchait sur la question.

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".