Bientôt un festival de musique classique en Haïti

PUBLIÉ 2017-07-26


Né de l’envie de la pianiste franco-haïtienne Célimène Daudet de se produire dans le pays de ses origines maternelles, le festival de musique classique dénommé « Haïti-Piano-Project » se tiendra du 8 au 15 novembre 2017. Haïti-Piano-Project, c’est toute une semaine de concerts en plein air accompagnés d’un projet pédagogique où des ateliers de création artistique auront lieu pour des élèves du primaire et ceux de l'École de musique Dessaix Baptiste de Jacmel. C’est aussi une volonté de permettre à différentes formes de musique de se côtoyer : le classique, le jazz, les musiques traditionnelles haïtiennes... « Je souhaitais donner un concert en Haïti, pays de mes origines maternelles, mais on s’est vite rendu compte qu’il n’y avait plus de piano de concert, en tout cas pas en état suffisamment valable pour donner un concert de qualité. De là est né ce projet. Je me suis dit que s’il n’y a plus de piano de concert, je dois en faire venir un, non pas pour seulement donner un concert, mais pour créer un événement et faire venir des artistes du monde entier et des artistes haïtiens qui pourront se produire dans leur propre pays », indique la pianiste, expliquant à l’émission « L’affiche » sur France 24 la motivation de Haïti-Piano-Project. L’objectif premier du projet est donc de doter Haïti d’un instrument de qualité, en l’occurrence un piano. Présentement localisé au Panama, le modèle en question, un Yamaha C7X de 2,27 mètres de long et de1,55 mètre de large, est au prix de 30 000 euros, soit plus de 33 000 dollars américains. C’est avec des amis que Célimène s’est associée afin de réunir l’argent du piano. Environ une dizaine de personnes, a-t-elle indiqué dans une précédente interview accordée au journal Libération. La somme intégrale pour l’achat du piano n’est en ce moment pas encore complète, mais l’artiste a affirmé que l’instrument serait livré en Haïti en septembre, environ un mois avant la date fixée pour le festival qui se déroulera principalement dans la ville de Jacmel. Toutefois, selon les révélations de Célimène, Port-au-Prince recevra aussi des concerts et une conférence dans le cadre de ce grand événement au programme duquel sont inscrits plusieurs artistes internationaux et haïtiens parmi lesquels Paul Beaubrun et David Bontemps pour Haïti et de gros calibres comme Louis Rodde, violoncelliste; Guillaume Latour, violoniste; Gwendal Giguelay et David Violi, pianistes comme Célimène elle-même. Il y aura également la participation de bandes à pied. Et les répétitions seront ouvertes au grand public. « Le but, c’est de s’ouvrir le plus possible et de se rassembler autour de ce piano », a précisé la pianiste. Formée au conservatoire d’Aix-en-Provence, ville ou elle est née, aux conservatoires nationaux supérieurs de musique classique des villes françaises Lyon et Paris, Célimène Daudet est une habituée des scènes internationales prestigieuses. Elle s’est déjà produite en Russie, aux États-Unis ou encore en France. Elle a aussi donné un récital en octobre 2016 à la résidence de l’ambassadeur de France, ici en Haïti. Haïti-Piano-Project fut d’ailleurs présenté au cours de cet événement. Soulignons qu’elle a été lauréate de plusieurs concours internationaux de musique parmi lesquels le Prix International Pro Musicis.

Glorieuse Nelson



Réagir à cet article