Kenneth Merten est-il venu changer la donne ?

Editorial -

L’arrivée à Port-au-Prince, cette semaine, du secrétaire américain aux Affaires hémisphériques au Département d’Etat pourrait être liée à la crise qui secoue notre pays depuis le vote de la loi de finances par le Sénat et la Chambre des députés. Les turbulences enregistrées depuis un mois, en signe de mécontentement au vote et à la publication de cette loi par le président Jovenel Moïse, ne laissent pas indifférent le gouvernement américain. Si Kenneth Merten justifie sa présence en Haïti d...

Donnons-nous une chance

Editorial -

La grève annoncée n’a pas eu de succès ce lundi. Elle a légèrement perturbé la journée. Elle ne sera pas reconduite mardi. La semaine dernière déjà, les syndicats n’avaient pas pu aller jusqu’au bout de leur projet. Divisés, les dirigeants ont étalé dans la presse leurs divergences et leurs positions antagoniques. Certains syndicalistes ont négocié avec le gouvernement, d’autres ont échoué à se faire entendre des chauffeurs. Dans la cacophonie, les gens ont vaqué, tant bien que mal, à leurs o...

Haïti, la santé est malade

Editorial -

Le verdict du dernier rapport quinquennal (2013-2017) de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) intitulé « Santé dans les Amériques 2017 » est sans appel. Haïti est 34e sur la liste des pays de l’Amérique qui dépensent le moins en santé. Le rapport a analysé le cas des 34 pays de notre continent et notre pays est 34e.

Selon ce rapport, Haïti a investi moins de 2% de son produit intérieur brut (PIB) en soins de santé au cours des cinq dernières années alors que le minimum...

Avant d'entrer en application, le budget 2017-2018 subit des rectifications

Editorial -

La méthode est peut-être contestable. Elle a le mérite d’exister. Jovenel Moïse démine secteur par secteur les petites bombes de la loi de finances 2017-2018. Avec bruit et chaude humidité, le souffle de la contestation est parvenu ces derniers jours à ses oreilles avec la cascade de manifestations qui ont déferlé sur le pays, de la capitale aux villes de province.

Le président s’ajuste à la conjoncture. En langage militaire, on dirait qu’il exécute un grand repli stratégique pour évit...

Un budget rectificatif pour mettre fin à la contestation

Editorial -

Une entente entre le gouvernement et les forces politiques hostiles à la loi de finances 2017-2018 est la voie idéale permettant de stopper les manifestations de rue et les autres formes de turbulences qui entravent le fonctionnement normal du pays. Depuis la réussite de la manifestation du 12 septembre, il ne se passe un jour sans qu’une agglomération du pays ne soit l’objet de troubles pour dénoncer ce budget qui rentre dans l’histoire comme étant le plus controversé pour avoir soulevé tant...

Que faut-il attendre de la lutte contre la corruption version Jovenel Moïse ?

Editorial -

Le président Jovenel Moïse identifie la corruption comme le principal problème du pays. Dire que la corruption est le principal problème du pays n’est pas une découverte. C’est même un lieu commun. Ce qui est peut-être nouveau, c’est l’engagement du président Moïse de combattre ce mal récurrent sur tous les fronts. A la tribune des Nations unies, le chef de l’Etat haïtien a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Faut-il prendre le président au mot ? Comment va-t-on mesu...

Partir pour le Chili ou attendre le mieux-être du prochain budget

Editorial -

En moins de 24 heures, deux rendez-vous ont tracé une image de l’avenir de notre pays comme peu d’évènements auraient pu le faire.

Le premier, dimanche soir, regroupait autour du documentaire « Chili à tout prix » de Valéry Numa un bel échantillon d’officiels, de responsables et de téléspectateurs.

L’autre, à l’Université Quisqueya, autour d’un débat lundi matin sur le budget national, a permis à des économistes de faire le point sur ce document qui montre le chemin que prendra...

La débandade d’Haïti

Editorial -

De retour de son voyage à l’ONU vendredi, le président Jovenel Moïse a été accueilli par une foule organisée par le gouvernement et ses alliés politiques. Après l’avoir saluée, pris un bain de foule au milieu de ses admirateurs du jour, le chef de l’Etat a eu l’idée de rentrer chez lui à pied, marchant à la tête de ses troupes.

Le terme troupe n’est pas inapproprié car des cohortes de membres d’une organisation qui se présente comme « Forces armées d’Haïti » composaient la foule. Le min...

Après l'ONU, avec quel état d'esprit Jovenel Moïse retrouvera-t-il le chaudron Haïti?

Editorial -

Le président haïtien Jovenel Moïse a pris la parole jeudi matin devant la 72e Assemblée générale des Nations unies pour son premier discours devant ses pairs.

Depuis 1986 et le départ du dictateur Jean-Claude Duvalier, qui n’avait jamais pris part à la grande messe de l’ONU, tous les présidents haïtiens, élus ou provisoires, se prêtent à l’exercice du grand discours à la tribune des Nations unies.

Souvent, le contenu de leur allocution importe peu, l’idée est de montrer aux Haït...

Et si le débat sur le budget était le début d’une conscience citoyenne?

Editorial -

Pour une fois, les débats sur un budget national dépassent le cadre du Parlement, des initiés et des médias. Les manifestations de rue - hormis les violences gratuites de la semaine écoulée – pour forcer l’administration Moïse/Lafontant à reconsidérer le budget sont un signe de l'intérêt pour la loi de finances. Les prises de position des différents secteurs de la vie nationale contre certaines rubriques du budget doivent au moins rappeler aux autorités que la gestion d’un pays est différent...

Sans surprise le budget est publié ; quelle autre surprise nous attend ?

Editorial -

Le budget, de son vrai nom « Loi de finances pour l’exercice 2017-2018 », est publié, comme le veut la tradition, dans une édition spéciale du journal Le Moniteur, dans le numéro 27, daté du mardi 19 septembre 2017. C’est fait. Sans surprise.

Les porte-paroles et conseillers de la présidence et le président de la République Jovenel Moïse lui-même avaient bien fait passer le message, avant la manifestation de la semaine dernière et la grève de lundi, que le document remis aux cha...

La baraka du président Moïse

Editorial -

Jovenel Moïse a la baraka. La baraka, cette chance insolente qui sourit aux chercheurs d’or, aux joueurs, est avec lui.

Depuis qu’il a été choisi par le président Michel Martelly pour devenir le candidat unique de sa famille politique, tout réussit à Jovenel Moïse. Même quand les circonstances, les adversaires, les adversités lui indiquaient de prendre une route contraire, il a su garder le cap. Ni les élections renvoyées, ni le départ de Martelly du pouvoir, ni la commission de vérifi...

Infantiliser les responsables fragilise le président

Editorial -

Le président Jovenel Moïse a décidé de publier le budget 2017-2018 voté au Parlement, ce en dépit des manifestations de cette semaine et des annonces de grèves et de programmation de nouveaux mouvements de protestation pour la semaine prochaine. Le président a fait l’annonce de sa décision vendredi soir sur les ondes de la Télévision nationale d’Haïti.

Jovenel Moïse avait peu de choix quand on sait que le budget a été présenté par le gouvernement de son premier ministre. Le texte a été...

Nos autorités sont-elles déconnectées de la réalité ?

Editorial -

Alors que le climat politique se détériore, le président Jovenel Moïse ne trouve pas mieux à faire que de convoquer les partis politiques au Palais national pour discuter sur le processus de financement et le fonctionnement des partis politiques. Initier une telle rencontre, en temps normal, serait une bonne idée, mais dans le contexte d’aujourd’hui, elle ressemble à une stratégie pour détourner l’attention sur le climat d’incertitude créé par le vote impopulaire du budget pour l’exercice fi...

L’opacité, l’un des grands ennemis de Jovenel Moïse

Editorial -

Le premier ministre Jack Guy Lafontant a dénoncé mercredi en conférence de presse des « forces de l’ombre qui ont plongé la capitale dans la désolation» lors des dernières manifestations. Un conseiller spécial du président Jovenel Moïse, Renald Lubérice, explique dans un tweet que « la journée (N.D.LR : mardi) de terreur qui s'est abattue sur Port-au-Prince avait un seul et unique objectif: défendre le black-out au détriment du peuple ». Un fait est, il y a un manque de clarté sur plusieurs p...