2018 sera très économique

Editorial -

L’année commence avec deux rumeurs. L’une concerne une pénurie d’essence dans les stations-service. L’autre parle d’une augmentation à la pompe des prix des carburants. La première rumeur alimente la seconde ou la seconde a provoqué la première, on ne le sait pas encore.

Le constat est l’effervescence pour trouver de la gazoline depuis le 2 janvier. Pour le gasoil et le kérosène, il ne semble pas encore avoir lieu de s’inquiéter.

Les personnes proches du dossier des carburants en...

Faisons mieux en 2018

Editorial -

2017 s’en va, 2018 s’en vient. Mais qu’elle fut mouvementée, cette année qui marque le début du quinquennat de Jovenel Moïse au pouvoir ! L’année du retour à l’ordre constitutionnel avec un Parlement presque au complet (acquis à la cause du chef de l’État) et des conseils municpaux élus en poste. L’année où les Forces armées d'Haïti ont été théoriquement remobilisées, pour le meilleur ou pour le pire. L’année où il faut environ 65 gourdes pour un dollar. L’année du tollé sur la loi de finance...

Jovenel Moïse et Youri Chevry se battent, Port-au-Prince paie les pots cassés

Editorial -

Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, passe les fêtes de fin d’année sous des tonnes d’immondices servant de décor ou de repères par endroits. Lointaine, très lointaine, l’époque où l’on se baladait sur la grand-rue de Port-au-Prince, au Champ de Mars, au Bicentenaire, … jadis des attractions touristiques. Il est loin l’image de Port-au-Prince ville propre. Il est tout aussi lointain le temps où les services de pompier assainissaient la ville chaque semaine. Depuis des décennies, la capitale,...

Comment changer le destin d’Haïti en l’année 2018 ?

Editorial -

Les données fournies à la fin de cette année, par la plupart des firmes et institutions internationales qui ont observé l’évolution générale du pays pour cette année, montrent que la gouvernance du pays par l’équipe au pouvoir depuis le 7 février 2017 n’a pas permis une augmentation du niveau de vie de la population. Le Produit intérieur brut (PIB) est considéré comme la plaque tournante dans le calcul de l’indice de développement, celui d'Haïti pour cette année est resté dans le sillage de...

L’économie haïtienne finit l’année sur de mauvaises notes

Editorial -

L’année s’achève. C’est le temps des bilans. Si l’année civile et l’année fiscale ne coïncident pas, la tentation est toujours grande de croiser les bilans. Bilan personnel. Bilan d’entreprise. Bilan pays.

Dans un texte publié dans cette édition du Nouvelliste, le Dr Thomas Lalime fait le bilan de l’économie nationale. L’économiste ne manque pas de souligner la faiblesse de la croissance de notre produit intérieur brut (PIB), 1% pour l’exercice 2016-2017, alors qu’Haïti a besoin de 7% d...

Que la lumière soit !

Editorial -

"Petit Papa Noël

Quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N'oublie pas mes petits souliers "

On ne chante plus, on ne fredonne plus cette chanson traditionnelle de Noël. Lionnel Benjamin est passé par là. Avec ses nombreuses compositions sur le sujet, il a indigénisé la fête du 25 décembre. Puis, "Konkou Chante Nwèl" de Télémax et d'autres initiatives ont totalement haïtiannisé la fête chrétienne et même la fête commerciale. Aujourd'hui, nous n'avons pl...

Passer les fêtes dans un grand embouteillage, votre cadeau pour la fin de l’année

Editorial -

Les fêtes de la Noël et du Nouvel an approchent à grands pas. Passé le solstice d’hiver ce 21 décembre, les échéances vont se rapprocher.

Comme pour nous rendre nos journées plus courtes, les autorités haïtiennes ont décidé de faire des embarras de la circulation un passage obligé pour les citoyens normaux.

Quand ce ne sont pas les habituels embouteillages dus aux flux du trafic qui naturellement augmentent pendant la saison des fêtes, ce sont les innombrables véhicules officiels...

Deux comités pour le carnaval de Port-au-Prince

Editorial -

Comme si on n’avait pas mieux à mettre sur le feu, Port-au-Prince se retrouve avec deux comités pour organiser son carnaval 2018.

En février dernier, la mairie de la capitale, avec les moyens du bord, avait réussi une assez belle fête pendant les trois jours gras. Les orchestres et groupes non retenus pour le carnaval gouvernemental aux Cayes avaient prodigué une animation d’enfer pour les Port-au-Princiens.

Jovenel Moïse avait voulu faire son premier carnaval dans le Sud, la cap...

Un éclairage adéquat pour l’aéroport

Editorial -

Qui, arrivé à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince après le coucher du soleil, n’a pas pris un choc à sa sortie de la salle d’arrivée ?

Une fois passé l’inspection des douaniers, évité les vendeurs de téléphones et ignoré les autres institutions autorisées à s’installer entre la douane et la porte de sortie du bâtiment, vous êtes accueilli par la pénombre, une lumière blafarde sur la galerie, les personnes qui attendent les leurs et l’habituelle horde des tou...

Le pouvoir judiciaire forcé de sortir la tête de l’eau

Editorial -

Trop longtemps considéré comme un pouvoir de seconde zone, la justice haïtienne sort la tête de l’eau suite aux graves accusations du président Jovenel Moïse contre le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Le chef de l’Etat dit avoir été contraint de nommer plus de 50 juges corrompus. Pourtant, en conférence de presse vendredi dernier, des membres du CSPJ ont expliqué avoir soumis au président Moïse une liste de 75 magistrats et le mandat de 50 d’entre eux a été renouvelé. Pour se d...

L’inutile couac entre Jovenel Moïse et les juges

Editorial -

Le président de la République a admis en public avoir nommé des juges réputés corrompus. Cette déclaration faite à Paris devant une assistance haïtienne est une goutte d’eau de plus lâchée dans le verre de la justice par l’exécutif.

Pendant des mois, dans ce qui peut s’apparenter au mépris, le gouvernement, l’administration Moïse-Lafontant a laissé une succession de crises miner le secteur judiciaire. Des grèves, des révocations, des dénonciations ont plu ces derniers temps, la justice...

Corruption : Salué par Macron pour son travail, Moïse tente de soustraire ses alliés de toutes poursuites

Editorial -

Le président Jovenel Moïse achève son voyage en France et en Belgique ce vendredi. L’absence du président a retenu l’attention à cause des péripéties logistiques de son périple, il est arrivé à Paris avec plus de 24 heures de retard pour des raisons restées inexpliquées, mais aussi à cause de ce que des observateurs ont qualifié de faux pas : vestimentaire, protocolaire et autres petits pépins amplifiés par les réseaux sociaux. On a beaucoup discouru sur les tenues, la façon de s’asseoir ou d...

Le président Moïse a parlé, coup dur pour la lutte contre la corruption

Editorial -

La corruption jouit d’une grande popularité depuis que le président Jovenel Moïse l’a placée comme les cinq premiers problèmes auxquels le pays est confronté. Depuis, le successeur de Jocelerme Privert ne rate aucune occasion pour en parler. Avec le rapport version Beauplan sur la lapidation du fonds PetroCaribe, la corruption est devenue davantage populaire, voire une chanson sur les lèvres de tous les Haïtiens. Pour ne pas dérober à la règle, le chef de l’État, dans toutes ses rencontres pe...

Quand Haïti devient priorité de la France en matière de coopération

Editorial -

Pour la première fois de son histoire, Haïti figure parmi les priorités de la France en matière de coopération. Le président Emmanuel Macron est allé droit au but lundi, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue haïtien, Jovenel Moïse, pour annoncer que la coopération bilatérale avec Haïti revêt une importance particulière pour son pays. Qu’est-ce qui explique ce virage du gouvernement français vis-à-vis de notre pays ? Il n’y a aucun événement majeur ni aucune négociation...

Et si Manno avait chanté Jovenel Moïse...

Editorial -

Yon ti jenòm pase

Nan yon machin byen kage

Pwojè sou kont li li ye

Lajan pou l gaspiye

Manno Charlemagne chantait ce texte il y a des lustres. Il y décrivait ces projets dits de développement qui essaimaient ici et là dans le pays dans les belles années de la dictature des Duvalier- oui, il y a eu aussi de belles années, avec de la croissance économique, une détente politique et une pause de la répression. Les projets, comme aujourd’hui, finissaient sans fin heureuse....