Sélection U20 : Jovenel Moïse renforce ses promesses

De passage, le samedi 3 février à Grand-Pré, section communale de Quartier-Morin (département du nord), le président de la République a, lors de la pose de première pierre pour la construction d’un centre germoplasme et de propagation végétale, fait de nouvelles promesses. Il a cette fois-ci ciblé les parents, sans pour autant combler les attentes des héroïnes qui doivent représenter Haïti à la phase finale de la Coupe du monde féminine U20 de la FIFA, France 2018.

Publié le 2018-02-06 | Le Nouvelliste

Sport -

Selon toute vraisemblance, le président de la République tient à coeur de faire de la qualification des jeunes Grenadières à la phase finale de la Coupe du monde française, son cheval de bataille. Ces récentes sorties médiatiques peuvent allègrement en témoigner.

« Saviez-vous qu'il y a une équipe qui vient de battre le Canada et se qualifier pour la Coupe du monde ? Savez-vous d'où vient la vedette de cette équipe ?» Ces questions ont été posées par le président Jovenel Moïse qui se trouvait dans le département du nord, en guise d'interaction, avec les habitants du quartier natal de la star de l'équipe nationale U20, Nérilia Mondésir.

S'adressant aux parants des héroïnes, le chef d'État, qui ne veut absolument pas rompre à ses habitudes, promet entre autres, maisons et emplois. Jovenel Moïse ajoute : « Je parlais en toute discrétion avec le chef du gouvernement.

Aujourd'hui, je le dis publiquement. Je veux changer leur mode de vie maintenant. Je dis bien aux parents de ces joueuses, je ne veux pas qu'on leur organise de belles obsèques. Aux responsables de l'Entreprise publique de promotion de logements sociaux (EPPLS) de construire des maisons à ceux qui n'en ont pas. Au premier ministre et au ministre des Affaires sociales de créer un emploi à ceux qui sont au chômage. Que je sache, au niveau du gouvernement, il y a du fond disponible. Ainsi, je demande tout de suite, qu'on leur accorde du crédit afin d'être en mesure de mettre en place leurs propres business.»

Pour l'occasion, le président de la République ne tarit pas d'éloges envers les joueuses U20 qui, selon ses propres mots, viennent de faire honneur au pays. Pour Jovenel Moïse, les parents des héroïnes méritent de vivre décemment. D'où la nécessité de la création d'une commission spéciale pour matérialiser les promesses faites par le locataire du Palais national. À ce sujet, il précise : « Une commission, composée de la ministre des Sports, la ministre à la Condition féminine et celle des Affaires sociales, doit être mise sur pied dans le but de visiter la maison de chaque parent des joueuses avec pour leitmotiv d’améliorer leurs conditions de vie. »

Dans la foulée, le président a fait appel aux parents de Nérilia Mondésir qui habitent à Grand-Pré. Visiblement enthousiaste, Jovenel Moïse promet aux parents de Nérigol : « L’État haïtien s'occupera de ta fille et de ses partenaires jusqu’à la fin de leur jour.»

Les observateurs ont pris acte, tout en prenant très au sérieux, maintes promesses faites par le président de la République. Ce dernier, lors de la réception des Grenadières au salon diplomatique, avait égréné un tas de promesses. Sans les concrétiser, il se laisse aller à de nouvelles promesses. Les plus avisés se demandent quand passera-t-il de la parole aux actes.

Selon une source proche de la FHF, rien n'est toujours pas fait, sur le plan social, éducatif, psychologique et économique, pour voler au secours de l'équipe féminine U20, qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde de la FIFA, France 2018.

Ses derniers articles

Réagir à cet article