Message du nouvel An du président entrant de la Communauté caribéenne, Jovenel Moïse, président de la République d'Haïti

Publié le 2018-01-03 | Le Nouvelliste

National -

L’année 2018 commence pour la Communauté caribéenne avec la perspective de saisir une opportunité pour sortir d'une crise. En entamant le processus de reconstruction après les ouragans dévastateurs de septembre dernier, sans oublier l'ouragan Matthew qui a frappé la région les 3 et 4 octobre 2016, nous visons à créer la première région résiliente au changement climatique dans le monde.

La nécessité absolue de créer une Région intelligente face au climat est évidente, compte tenu des effets du changement climatique qui nous ont apporté des sécheresses, des méga-ouragans, de fortes inondations et des conditions météorologiques inhabituelles, qui nuisent à notre développement. Les acquis sociaux et économiques que nous avons réalisés individuellement et collectivement doivent être protégés contre les assauts de la nature. La production de gaz à effet de serre des États membres de la CARICOM, ainsi que celle des États non membres, est pratiquement nulle, même s'ils en subissent une part disproportionnée des conséquences.

La bonne volonté et les promesses de la communauté internationale lors de deux grandes conférences mondiales, à New York et à Paris, nous permettent d'espérer que le soutien nécessaire pour atteindre notre objectif sera atteint.

Nos efforts s'inscrivent dans le contexte du Plan stratégique de la Communauté caribéenne pour la période 2015-2019, notre guide vers la résilience économique, sociale, environnementale et technologique, nécessaire pour générer une croissance et un développement durables au bénéfice de notre communauté.

Cette année, nous intensifierons nos efforts pour rendre le Marché unique et l'économie de la CARICOM (CSME) plus efficace afin de servir de base à notre croissance économique. Bon nombre des principales mesures législatives et administratives relatives au fonctionnement du marché unique sont en vigueur. Par conséquent, il appartient maintenant à toutes les parties prenantes des secteurs public et privé de s'assurer que nous tirons le maximum d'avantages de ces dispositions. Cela nous permettrait d'accroître notre commerce intrarégional, de partager nos meilleures ressources humaines et d'encourager nos entrepreneurs à élargir leurs intérêts et à nous fournir une plateforme devant nous permettre de passer de l'accès au marché à la présence sur le marché dans les pays avec lesquels nous avons des accords commerciaux. Le CSME reste sans aucun doute notre meilleur véhicule pour créer la résilience économique dont nous avons besoin.

Le processus de réforme en cours dans notre communauté nous permettra de mener nos affaires de manière plus efficace et efficiente et profitera également aux opérations du CSME. Nos États membres, les institutions régionales et le secrétariat ont rationalisé leurs interactions afin de produire les meilleurs résultats possibles à partir des décisions prises par les chefs de gouvernement et les conseils ministériels. Nous entrons dans les deux dernières années du Plan stratégique et les résultats des efforts des trois partenaires pour le mettre en œuvre commencent à porter leurs fruits.

La solidité et l'efficacité de ce partenariat seront testées comme jamais auparavant étant donné l'ampleur de la tâche de reconstruction qui nous attend. Nous devons reconstruire avec la résilience maintenant pour prévenir les dommages dans le futur ; en d'autres termes, pour reconstruire mieux. Je suis convaincu que la créativité et la détermination de nos peuples nous permettront d'atteindre cet objectif.

Je tiens à remercier mon prédécesseur, le Premier ministre de la Grenade, le docteur, l'honorable Keith Mitchell, pour sa performance exceptionnelle à la tête de la communauté durant l'une des périodes les plus difficiles de notre histoire. J'ai hâte de bâtir sur ses réalisations. Avec l'appui de tous, nous maintiendrons notre communauté sur la voie du développement durable et d'une société sûre, viable et prospère.

Haïti attend avec impatience d'accueillir la communauté sur ses rives en février, quand nous nous réunissons pour la 29e réunion intersessionnelle de la Conférence des chefs de gouvernement. La chaleur et l'hospitalité du peuple haïtien vous attendent.

Je voudrais saisir cette occasion pour souhaiter à tous nos citoyens de la CARICOM une nouvelle année très heureuse et productive, en même temps que nous travaillons, ensemble, pour continuer à construire une communauté résiliente qui promeut les intérêts de tous ses citoyens.

Ses derniers articles

Réagir à cet article