Éclosion de la sensibilité humaine dans le tremblement de terre

Culture -

Claude Bernard Sérant

« J’aurais dû être au cimetière ce 12 janvier 2018. C’est une journée qui m’a terriblement frappé. Je fais un cours d'histoire de l'art au Collège canado-haïtien de dix heures à onze heures du matin. Après le cours, je me rends au cimetière », déclare l’artiste-peintre Jean Ménard Derenoncourt, qui a failli laisser sa peau au cours du tremblement de terre du 12 janvier 2010 en sa résidence familiale à Carrefour-Feuilles, quartier périphérique au sud’est de la z...

Le tremblement de terre à travers les yeux de Simil

Culture -

Wébert Lahens

La « fameuse » journée du 12 janvier 2010 - les 35 secondes fatidiques- chacun de nous l’a vécue, à sa manière. Certains l’ont payée de leur vie. D’autres, encore vivants, se préoccupent autrement. Pour l’artiste-peintre Simil (Emilcar Similien), cela s’est passé autrement.

« J’étais en train de travailler. Je revenais de l’école. J’ai été chercher mon jeune fils. J’étais devant mon chevalet ; il était assis sur mes genoux. J’étais en train de parler à un camarade...

Yanick Lahens : pour nous souvenir de nos « failles »

Culture -

« Le 12 janvier 2010 à 16h 53 minutes dans un crépuscule qui cherchait déjà ses couleurs de fin et de commencement, Port-au-Prince a été chevauchée moins de quarante secondes par un de ces dieux dont on dit qu’ils repaissent de chair et de sang », a écrit Yanick Lahens, à la 12e page de son récit intitulé « Failles » publié aux Éditions Sabine Wespieser en 2010, dans lequel elle mélange réflexions et témoignages des jours qui ont suivi cette tragédie que la génération n’est pas prête d’oubli...

Court-métrage de Kendy Vérilus sur nos disparus du 12 janvier 2010

Culture -

La musique de Manno Charlemagne accompagne « Haïti, l'année zéro » de Kendy Vérilus, un court-métrage produit en 2013. Cette musique plane sur différents quartiers de Port-au-Prince, bas de la ville, Carrefour-Feuilles, Turgeau, Delmas, etc. Le réalisateur de ce documentaire de 61 minutes, tout de suite après le séisme du 12 janvier, avait commencé à capter des images sans avoir l'idée de faire un film documentaire. « Au fur et à mesure que je traversais la ville avec ma caméra je réalisai...

Charge tellurique dans la poésie de Claude Carré

Culture -

12 janvier 2010. Une date qui donne le grand frisson. Une vision d’apocalypse en Haïti. Le poète et musicien Claude Carré, dans son recueil titré « Vents d’Azur », fait revivre la dure journée qui aura marqué l’âme de tous ceux et toutes celles qui l’ont vécue dans leur chair. L’un des poèmes de son premier recueil sorti aux éditions Perle des Antilles, « Cimetière vivant », témoigne cette écorchure vive avec des mots qui font gicler le sang et l’effroi de ces yeux immensément ouverts sur le...

« Ti-Fi» de Saïka Céus en vente-signature: un succès encourageant

Culture -

Ils étaient nombreux à faire le déplacement pour honorer la jeune lauréate du prix littéraire Deschamps 2017.

Saïka Céus l’a remporté haut la main avec forte impression sur le jury par son roman « Ti-Fi» écrit en créole. Il s’agit, dira-t-on, d’une histoire de plus sur l’enfance maltraitée et en domesticité. Oui, mais quelle sensibilité ! Quelles couleurs dans le style ! L’histoire n’en est que plus émouvante, le récit plus pathétique.

Saïka Céus était attablée sur la belle terras...

Visages au Festival international de jazz de Port-au-Prince

Culture -

À l’espace Café 36 de l’hôtel La Lorraine et le temps de la quinzaine du Festival international de jazz de Port-au-Prince, les photographies de Grégory Jean-Baptiste s’exposent en formats divers et noir et blanc. De 1993 à l’année dernière, le photographe québécois d’origine haïtienne a pris des milliers de clichés de musiciens sur scènes, dans les coulisses, pendant et après leur prestation.

De ces photographies pleines de réalisme, Grégory Jean-Baptiste en a choisi une vingtaine pour...

«Pwomès» de Lyonel Trouillot

Culture -

Ce petit texte de Trouillot est un monument de poésie, d'intelligence, de pertinence et surtout de promesses faites avec amour. Ce livre écrit en créole, serait-ce une façon de s’adresser aux Haïtiens ? Une façon à lui de leur dire que l’amour sous le soleil est plus profond que ce que l’on peut imaginer.

« Pwòmes », c’est un serment que demain sera meilleur qu’aujourd’hui et qu’il y aura mille soleils buvant l’eau de l’arc-en-ciel.

« Si m mouri jodi a san m pa wè jou louvri

Un nouveau festival de cinéma en Haïti

Culture -

Du 10 au 14 janvier 2018, la ville de Jacmel accueillera la première édition des Rencontres cinématographiques Lumières du Sud, un nouveau festival de films en Haïti proposé par le Collectif 2004 Images-Haïti et ses partenaires.

Comme un clin d'oeil aux frères Lumière (Auguste et Louis) qui un jour de 1895 organisaient les premières projections publiques de films sur grand écran, les Rencontres cinématographiques Lumières du Sud souhaite impulser une nouvelle dynamique au cinéma haïtien...

C3 Éditions: débat autour de la citoyenneté

Culture -

Dans une salle logée au dernier étage de l’hôtel de la Place à Jacmel, C3 Editions a organisé le débat entre panélistes et public autour de la citoyenneté à partir de la littérature et du cinéma, le samedi 6 janvier 2018. En présence de plusieurs personnalités dont l’ancien député de Verettes, Vickens Dérilus, le poète Jeudi Inéma entre autres, Herby François a ouvert la séance en interprétant deux morceaux, « Mèsi mon blanc » et « Bòs Madichon pale », qui dénoncent le constat de l’absence d...

Emmelie Prophète invitée d’honneur au Club Signet ARAKA

Culture -

« ARAKA, API POU RECHÈCH AK ANIMASYON KILTIRÈL AYISYEN » est une association culturelle qui vise l’épanouissement des jeunes, leur contribution au civisme, l’engagement citoyen et, bien sûr, la culture. Fondée le 13 août 1988, cette association allait implanter son propre club de lecture, de débat et d’écriture le 11 janvier 2011. Ce club, très prisé dans la littérature, met en valeur depuis tantôt deux ans, à l’occasion de son anniversaire, une figure du monde littéraire, toujours dans le so...

Un jeune Gonaïvien lauréat du prix Poésie en liberté en France

Culture -

Le jeune poète Niklovens Fransaint, qui n’aime pas trop parler de lui, vient de recevoir le troisième prix Poésie en liberté pour «Je connais un mot», et le prix spécial Dis-moi dix mots pour «Chez moi » en France, en juin dernier. Il a été à Paris du 15 au 19 novembre 2017 pour recevoir son prix. Classé troisième lauréat à la 19e édition de ce concours, Niklovens se dit heureux tout simplement.

« Je connais un mot », expression qui parcourt ses vers, ne s’identifie que dans u...

Emerante de Pradines Morse, une étoile dans le ciel d'Haïti a filé

Culture -

L’artiste aux multiples talents, Emerante de Pradines Morse, est partie pour l’au-delà, le 4 janvier à l’âge de 99 ans. La triste nouvelle a été confirmée par son fils Richard Auguste Morse qui vient d’être sacré Mapou de la culture haïtienne, le 25 décembre dernier avec sa femme Lunise aux côtés du couple Lòlò et Manzè de Boukman eksperyans. Emerante, cette étoile de la culture haïtienne qui a brillé sur la scène au temps où Haïti tenait une bonne place dans le tourisme de la Caraïbe, a la...

2017 : Rétrospective culturelle

Culture -

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, tout comme les années d’ailleurs. Le tableau de l’année 2017 n’a pas été peint que de couleurs politiques. Nombreuses ont été aussi les activités culturelles. Revivons ces temps forts qui ont marqué la scène culturelle haïtienne durant cette année.

Musique

Les premières touches jetées sur le tableau de notre paysage culturel l'année dernière ont fait a priori l’objet d'un litige entre deux personnalités qui semblaient être concer...

À la redécouverte de John Steve Brunache

Culture -

Dans le cadre de sa tournée nationale, le chanteur engagé John Steve Brunache s’est produit sur la scène du Parc Historique de la Canne à Sucre, ce samedi 30 décembre, devant un public dont les années n’ont pas effacé les souvenirs du temps de « Makaya, Chimen limyè, Yhawe… ». Cette initiative prise par Encre d’or et la RTVC aura pour effet, non seulement de permettre aux gens de faire plus ample connaissance avec l’artiste, mais aussi de susciter à nouveau chez eux cette nécessité de faire...