« Pays de merde »

A Washington, le ministre Hervé Denis minimise les manifestations contre les propos insultants de Trump

Le ministre haïtien de la Défense, Hervé Denis, a minimisé mercredi l'importance des manifestations organisées dans son pays après que le président américain Donald Trump a désigné Haïti, le Salvador et d’autres nations africaines, de « pays de merde ».

Publié le 2018-01-24 | Le Nouvelliste

National -

« (Les protestations) ne sont pas importantes pour nous, je ne pense pas qu'il y ait une raison à cela », a déclaré Hervé Denis en espagnol à l'agence EFE après avoir participé à une réunion extraordinaire du Conseil permanent de l'Organisation des Etats américains (OEA) à Washington DC.

Lundi, plusieurs centaines de protestataires ont gagné les rues de la capitale à l’appel de plusieurs leaders de l’opposition pour protester contre les propos insultants de Trump, qu'ils considèrent comme racistes, et pour exiger une position plus ferme de la part du gouvernement haïtien contre cette offense.

Interrogé aujourd'hui, le ministre haïtien de la Défense sur la position de son gouvernement face à la supposée offense de Trump a choisi d'éviter la controverse.

« J'aime beaucoup plus parler du positif, il y a beaucoup plus de liens entre les Etats-Unis et Haïti que tout cela, nous avons un destin commun, nous continuerons à avancer », a-t-il déclaré.

Hervé Denis, qui est venu à l'OEA pour présenter le «Livre blanc sur la sécurité nationale et la défense», a également minimisé le fait qu'un seul ambassadeur, le bolivien Diego Pary, a placé la question des commentaires présumés de Trump aujourd'hui à l’ordre du jour de la réunion, selon les informations de la presse américaine.

« A l'OEA, nous avons déjà assez de soutien pour le Livre blanc, nous en sommes satisfait », a déclaré le ministre, avant de se rendre au Pentagone pour une série de réunions.

Lors de la première session de l'Organisation des États américains (OEA) cette année, et avec Haïti comme seul point à l’ordre du jour, seule la Bolivie a exprimé son soutien à Haïti face aux mots «discriminatoires et racistes» de Trump contre le peuple haïtien.

Le secrétaire général de l'OEA, Luis Almagro, n'a pas encore parlé de ces propos incendiaires, et aujourd'hui il n'a pas assisté à la réunion à Washington parce qu'il était au Forum économique mondial de Davos (Suisse).

Trump a par la suite nié avoir dit que le Salvador, Haïti et les pays africains étaient des « pays de merde », comme l'a confirmé un sénateur démocrate présent aux négociations et plusieurs médias prestigieux, mais il a admis avoir utilisé un langage « dur » lors d'une réunion bipartite à propos de l'immigration.

Cette réaction du ministre de la Défense fait suite au comportement désinvolte qu’a eu le chef du gouvernement, le Dr Jack Guy Lafontant, appelé, quelques jours plus tôt, à réagir sur le sujet. En effet, de passage à Jérémie, le Premier ministre haïtien, apostrophé par un confrère sur la réaction du gouvernement à cette insulte qui dépasse la dimension d’un pays ou d’un continent, a eu à répondre laconiquement : «Bon nou pa la jodi a pou sa, men menm Trump di li pat di anyen…Trump di li pat janm di pawòl sa yo».- Nous ne sommes pas là aujourd’hui pour en parler, mais Trump se défend d’avoir rien dit de la sorte »…. Avant d’ajouter: «Men si l te di yo, sa t ap regretab!- seulement ce serait regrettable, s’il avait tenu pareils propos! »

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".