La Russe Katya Lel collabore avec Jhenie Timot et Bleck Jay sur « Virtues of a game »

PUBLIÉ 2018-04-16
Dans moins de 60 jours se tiendra l’évènement sportif le plus médiatisé et le plus prestigieux : la coupe du monde de football. Depuis 1966 en Angleterre, ce rendez-vous qui réunit tous les pays du monde autour d’une même passion a toujours eu des chansons et des mascottes attitrées. Après « Colors », le titre à thème de Jason Derulo, la très populaire chanteuse russe Katya Lel sort « Virtues of a game » en collaboration avec Jhenie Timot et Bleck Jay, deux jeunes artistes du Cap-Haïtien.


11 villes, 12 stades, 64 matchs, 32 équipes pour presque un mois de compétition où l’on regardera différents aspects de ce jeu fascinant qu’est le football. La Russie, là où aura lieu cette grande manifestation sportive, brillera de mille feux.

À chaque édition, des artistes du pays hôte ou étangers composent des chansons pour faire l’éloge de la beauté de la diversité. Après le morceau « Colors » de Jason Derulo, c’est au tour de la chanteuse russe Katya Lel de sortir « Virtues of a game » accompagnée de Jhenie Timot et Bleck Jay, deux Capois évoluant dans le domaine. Décidément, Haïti n’est pas restée en plan pour cette Coupe du monde.

Jhenie Timot est cette jeune femme déterminée qui était sortie deuxième du Golden Classical Music Awards, concours dont elle avait pris connaissance par ses managers qui vivent aux États-Unis d'Amérique, Élie Laforce et Jacquelin Alcius. Il lui avait fallu juste deux ou trois jours pour préparer sa prestation expédiée par e-mail au concours. Bleck Jay a, quant à lui, déjà mis sa voix sur plusieurs chansons dont deux pour le grand forum international One Young World. L’une de ces chansons a été une collaboration avec Freedom (Christopher Laroche). Passionné de musique et spiritualiste, Bleck Jay compte sortir un single après la Coupe du monde. Mais cela reste à voir.

« Virtues of a game » émane de la volonté d’un manager à hisser ses poulains, Jhenie et Bleck Jay au sommet international et la Coupe du monde apparaît comme une aubaine. « Cela fait plusieurs années que j’assure le management de la carrière de ces deux artistes. Mwen konnen Koup dimond lan ta pral rive, mwen wè l enteresan pou m ta fè yon mizik. Mais je ne concevais pas une musique de la Coupe du monde sans un artiste du pays organisateur. Du coup, j’ai contacté plusieurs stars russes, je leur ai exposé le projet. Finalement j’ai trouvé une entente avec Katya Lel et son manager qui ont été emballés par l’idée », raconte Elie Laforce, le manager de Jhenie et de Bleck Jay.

« Virtues of a game » rassemble un ensemble de grands noms du milieu musical. Le compositeur, parolier et producteur français Yann, Hani Lire, la parolière de la partie russe, Gary Charles, le parolier qui a écrit la partie anglaise, Studio Pros. Aussi les ingénieurs de son qui ont fait le mixage et le mastering, qui ont déjà travaillé pour de grosses pointures de la musique Pop dont Michael Jackson, Whitney Houston, Céline Dion, Britney Spears, Jennifer Lopez, etc.Une collaboration fructueuse qui propose un son différent, selon le manager.

L’équipe qui travaillait sur le projet avait un grand défi qui était de faire un son moderne avec des instruments typiques de la musique traditionnelle russe. « Pour ceux qui vont écouter la zique, ils trouveront que le son diffère de ce qu’ils ont l’habitude d’écouter. Il est vrai que le refrain est facile à mémoriser et que le rythme est entraînant mais nous avons voulu ajouter des instruments traditionnels russes. On retrouvera des notes musicales de balalaïka, de jaleïka. Il y a du cuivre également », explique Elie. Bien que ce ne soit pas la musique officielle de la Coupe du monde, « Virtues of a game » est un hymne pour saluer les vertus du sport-roi. Et l’équipe l’a proposé à la FIFA pour faire partie de l’album de musiques retenu pour l’occasion.

En attendant la vidéo de « Virtues of a game », pour lesquelles des négociations sont en cours, allez l’auditionner sur la toile !



Réagir à cet article