Ladies' turn projeté en l’honneur de la sélection haïtienne de football U20

PUBLIÉ 2018-03-07
Le 6 mars 2018, l’ambassadeur de France en Haïti, Élisabeth Beton Délègue, a organisé la projection du film africain Ladies’ turn en l’honneur de la sélection nationale féminine de football des moins de 20 ans. Réalisé dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, l'événement s’est déroulé à la résidence de France en Haïti.


Le film en question, Ladies’ turn, relate l’histoire d’un tournoi de football féminin se déroulant au Sénégal. Il met l’accent sur les difficultés que des jeunes femmes passionnées du ballon rond ont rencontrées en voulant assouvir leur passion. Ces difficultés résident principalement dans la conception du football féminin dans leur pays mais également du côté de leurs familles qui n'étaient pas prêtes à accepter leur choix. Entre persévérance et désir de s’en sortir, ce film documentaire réalisé par Helen Harder met en relief la sous-estimation du foot féminin partout dans le monde, spécifiquement au Sénégal. Il vend néanmoins le courage et l'optimisme aux jeunes, particulièrement aux jeunes footballeuses. La projection a débuté après les propos de l’ambassadeur de France en Haïti, madame Elisabeth Beton Delègue, hôtesse de l'événement.

Récemment qualifiées pour la Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroulera en juin prochain du côté de la France, les Grenadières ont pendant toute la durée du film, manifesté leur enthousiasme, s’identifiant les unes les autres à certains personnages. Interrogées après la projection, plusieurs d’entre elles ont souligné des similitudes surtout par rapport à la manière dont sont percues les femmes qui jouent au foot. Pour Tayina Gervais, le film est un message vibrant d’espoir et de persévérance : « Le film se situe entre 2009 et 2010 et ces jeunes femmes ont pu participer à la Coupe du monde des moins de 17 ans, en 2013. Je crois que c’est le fruit de beaucoup d’efforts et de détermination. Cela nous servira de booster pour continuer et donner le meilleur de nous-mêmes à la Coupe du monde ». Si l'équipe de laquelle elle fait partie, bénéficie actuellement d’un certain encadrement, ce n’est pas forcément le cas des jeunes filles évoluant en province et dans l'arrière-pays.

La défenseure a plus loin ajouté, avec un zeste de fierté, qu’actuellement personne n’oserait prétendre ignorer les exploits du football féminin haïtien. " Sa se te lontan". Une position qui n’est pas différente de celle de Naphtalie Lorthe, arrière-centre de l'équipe. Pour cette dernière, le film est une motivation.

Présente à la projection, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Régine Lamur, a souligné que selon elle, l’initiative visait à lancer un message autour de l'importance du football, surtout pour le sexe féminin : “Malgré le peu de moyens, elles sont arrivées à réaliser l’un de leurs objectifs qui était d’organiser la finale de leur tournoi dans le stade national du Sénégal. En tant que ministre et femme, ce film a augmenté ma force de continuer mon plaidoyer à tous les niveaux, pour l’appui à la jeunesse, l’appui aux sports et surtout pour l’appui aux femmes qui œuvrent dans le sport.”

Outre la ministre de la Jeunesse et des Sports, Régine Lamur, la directrice générale du ministère de la Condition féminine et aux Droits des femmes, Myrtho René, a aussi assisté à cette projection.



Réagir à cet article