Les nouvelles sensations de la télé

PUBLIÉ 2018-03-05
Les artistes de l’industrie musicale haïtienne ne chôment pas ces derniers. Pas une semaine ne passe sans qu’ils ne nous gâtent avec de nouvelles chansons ou de nouvelles vidéos. Cette semaine, sur le petit écran, c’est au tour de Roody Roodboy, de Baky/TJo, de Trouble boy, de Daan Junior, de faire le plaisir des mélomanes. Avec respectivement Tranble, Koupab, Reponn, M pa nan manti et Fanm djanm. Entre des histoires d’amour à l’eau de rose, des textes traitants de sujets plus profond - violences et attouchements sexuels sur mineure -, le HMI a pour tous les goûts.


Tranble de Roody Roodboy

3 mois de cela, le teaser de Tranble était partout sur les réseaux sociaux. Finalement, dans la journée du dimanche 4 mars 2018, la nouvelle vidéo du Roodboy est officiellement sortie. Toujours bien servi par Haspen Money, le nouveau bébé de l’ancien finaliste de Digicel stars fait tout simplement « tranble ». En 3 minutes 59 secondes, le champion du carnaval national 2018, sous les caméras de Trillion productions, déclare ouvertement ses envies, ses fantasmes à la femme de ses rêves . « Chak fwa mwen wè w ou fè m sal kò m. M ap gade w anba linèt sou konn se Malcolm. M vle kole ak ou kou lakòl. Bebi w fè m ap bege, m pa gen pawòl », interprète Roody dès le début de sa chanson.

Très critiqué en septembre dernier à la sortie de Lòbèy, pour avoir montré des scènes que d'aucuns ont qualifié de pornographiques, cette fois, le prodige de Cité militaire joue presque la carte de l’enfant de chœur. Pas de scènes sexuelles, ni trop vulgaires. Sinon un décor simple, des pas de danse assez originaux qui traduisent parfaitement le message du chanteur. Même si certaines erreurs se sont toutefois glissées au niveau du montage et du jeu des acteurs. Par exemple, au commencement, la vidéo montre une femme réticente, qui, subitement se met à danser pour un homme qui la courtise, avant de recommencer à faire des caprices. Logiquement, ça ne colle pas, cette scène serait mieux appropriée après.

Sinon, bravo à l’équipe de Roody Pétuel Dauphin, qui va de succès en succès. Et, avec Tranble, comme le clame le hitboy à chaque nouvelle chanson : « Roody pral fè hit ankò ».

Koupab

Pur hasard ou est-ce la guerre froide entre les camps Zokoko et Koudeta qui se poursuit ? Quelques heures après la diffusion de Tranble, Baky sort Koupab. Sur un beat de Magic Touch, l’homme aux 286 nèg, comme dans Sikatris, s’est encore fait accompagné par TJo Zenny. Ainsi, en 4 minutes 57 secondes, ce fameux duo – très doué pour les histoires mélancoliques et dramatiques - traite d’un sujet important, malheureusement récurrent dans la société haïtienne : viol, violences, attouchements sexuels sur mineur (e)s.

Koupab, témoigne de la vie d’un couple divorcé, la femme s'étant mis avec un autre homme, lequel n’hésite pas à profiter de l’innocence de sa belle-fille. Un beau jour, la petite fille, laissée à la maison avec son beau-père appelle son père pour le secourir des griffes de celui-ci. Sous le coup de l’émotion, le père de la petite arrive chez le beau-père de sa fille et lui tire une balle pour sauver son enfant. « Si sove lavi pitit mwen an se yon krim, mwen koupab. Si pou m refè l, m t ap refè l, mwen koupab », admet le rappeur, digne d’un héros cornélien. Renforcé par la voix du chanteur de Kreyòl La, Koupab fait donc appel à la sensibilité, à l’émotion. « Pou ou lanfè pa anyen, sèl ou mwen genyen. Sèl pitit mwen. Pou ou lanmò pa anyen, mwen prè pou m bay vi mwen. Mwen koupab ».

Certains peuvent questionner l’acte en soi, tirer sur quelqu’un visiblement non armé, « sans défense », etc., mais, il reste un fait. Ce dernier-né de l’enfant des Cayes suscite déjà beaucoup de commentaires avantageux de la part des fans, mais des reflexions aussi de la part de professionnels du droit et de psychologues, etc.

Reponn de Trouble Boy

Depuis tantôt une semaine, on en parle sur les réseaux. Les #reponn pullulent de partout. Et ce n’est pas une nouvelle campagne de sensibilisation. C’est tout simplement le nouveau son de Lordvensky Jolissaint alias Trouble Boy.

Réalisée par Mr Benz, Reponn n’est pas à la hauteur de Pral nan peyan m pou yo, que Ticket a élu meilleur clip rap de l’année 2017, toutefois, la nouvelle vidéo fait son chemin auprès des fans du voisin. Un scénario qui pourtant n’est pas facile à décortiquer. À tel point que le rappeur lui-meme s’est trouvé dans l’obligation de l’expliquer sur son compte Twitter. « #Trouble Boy confuse paske #Baky di l : Medam yo pa kwè nan gason, (swit ak yon kòlè #Baky fè de nouvèl tidam nan ba li a) men an reyalite se pa sa l ye. Lòt tidam nan di #Baky li ansent epi misye dekontwole, li tou pa ret sou fanm nan. #Matti antanke zanmi vin ap sipòte manzè, paske #Baky ba l do e sa rann #Matti pa care de atansyon #Trouble Boy ap ba li, li rete focus sou sipòte zanmi l, ki rann # TroubleBoy konprann yo se lesbyèn. E m ka di #Matti vin pa fè gason konfyans ». Mais, en quoi consiste l’essence d’une vidéo, si on n’arrive pas à saisir le message qu’il véhicule ? On dit ça, on ne dit rien.

M pa nan manti de Daan Junior

Après une longue absence, Daan Junior nous revient avec M pa nan manti. Une vidéo sortie il y a une semaine. Un mélange de konpa et de zouk qui prouve que l’artiste est resté fidèle à lui-même et à son thème de prédilection : l’amour à l’eau de rose. Il nous livre un homme délaissé par une femme, en proie à la solitude, au chagrin. « An verite, m pa nan manti. Si w wè m ou ap sezi. Je suis anéanti. Lannwit m pa dòmi, toi, ma seule envie ».

Une vidéo assez simple qui marque peut-être un réel retour de la voix de « J’ai soif de toi », qui s’est servie des paroles de la chanson française pour mieux illustrer son message. « Quand l’amour s’en va, il n’y a jamais de vainqueur. On peut mener plusieurs vies, mais une seule grande histoire de cœur. Si je pouvais imaginer où tu es, je partirais comme une fusée pour te retrouver », se désespère-t-il. Espérons que son cri parvienne aux oreilles de sa bien-aimée.



Réagir à cet article