La Unibank célèbre ses vingt ans de présence et de leadership dans le Nord

20 ans après s’être établie dans le Nord, la " Banque 5 étoiles " peut se frotter les mains d’être “ la première banque commerciale du département” avec plus de 116 000 clients, 70 employés et pas moins de quatre succursales, uniquement au Cap-Haïtien.

Publié le 2018-03-05 | Le Nouvelliste

Economie -

En 1998, lors de son implantation dans la deuxième ville du pays, la Unibank a créé le frisson avec l'ouverture de sa première succursale située au cœur de la cité christophienne à l'angle de la rue 11 A et portant le nom du génial « Roi Henry ».

C’était la deuxième banque commerciale à s’être établie, à l’époque, au Cap-Haïtien et offrant des services innovants, des horaires révolutionnaires et surtout, à l’époque, la possibilité d’effectuer des retraits de fonds à partir de la capitale sur son compte ouvert depuis le Cap-Haïtien.

Le Cap entier avait salué l’arrivée de la « Banque 5 étoiles » et, durant plus d’une semaine, les Capois faisaient la queue, pendant de longues heures, pour se procurer du précieux livret gris et bleu délivré par la Unibank à l’ouverture d’un compte.

20 ans après, les Capois n’ont pas lâché prise

Ils sont, aujourd'hui, plus de 116 000 à s'être inscrits dans les registres de la « Banque 5 étoiles » dans le département considérée comme la « première banque commerciale du Nord », a souligné, vendredi dernier, le président du conseil d’administration de la Unibank, Carl Braun, au milieu des autres membres du conseil dont les premier et deuxième vice-présidents, respectivement Édouard Baussan et Adrien Castera.

À cette occasion, les huit membres du conseil d’administration, accompagnés des membres de la haute direction du réseau de crédit, ont dû venir au Cap-Haïtien pour célébrer avec leurs clients et leurs employés les vingt ans de présence et de leadership de la « Banque 5 étoiles » dans le Nord.

D’un air jovial, le président du conseil d’administration de la Unibank, Carl Braun, tout en remerciant les clients du Nord pour leur fidélité et leur support, s’est décerné un satisfecit pour avoir doté la métropole du Nord, notamment le Cap-Haïtien, des succursales « Roi Henry », « Héros de Vertières »; « Rosalvo Bobo » et « Anténor Firmin ».

En ce qui a trait aux services offerts par la Unibank, Braun rappelle que tout un paquet varié est déjà disponible, à travers les succursales du Nord, assuré par des employés bien formés, afin, selon lui, de répondre aux besoins incessants des clients du Nord.

Le crédit agricole, le microcrédit urbain, la Unitransfer et le Microcrédit national sont entre autres services mentionnés par le président du conseil d’administration de la Unibank lors d’une conférence de presse préparée à cet effet.

S’adressant à sa clientèle du Nord, Carl Braun les invite à maintenir leur confiance en l'institution et promet de continuer à faire route ensemble.

Le conseil en a profité pour honorer plusieurs employés pour leur professionnalisme dans l'accomplissement de leur tâche, lors d'un cocktail dans un grand hôtel de la ville.

La Unibank très « sociale » dans le Nord

Depuis le début de ses opérations dans le Nord, la Unibank s'est largement impliquée dans le social avec notamment l' attribution de bourses d'études, l'octroi régulier de fonds pour la réparation de la cathédrale du Cap-Haïtien et des soutiens financiers tant à la Faculté de gestion de l' Université Notre-Dame qu'au Lycée national Philippe Guerrier.

Au nivau social, la Unibank priorise l'éducation, a précisé le président du conseil d’administration, Carl Braun.

« On avait fait le choix du secteur éducatif principalement parce que nous savons que l' éducation de la jeunesse est importante si l' on veut moderniser le pays comme on le fait pour le secteur financier, en particulier le secteur bancaire », a indiqué Braun.

Pour boucler les festivités d'anniversaire, la Unibank a remis un chèque d'un million de gourdes à l’archevêché du Cap-Haïtien.

« Il s'agit de la contribution de l'institution ou la poursuite des travaux de réaménagement de la cathédrale de la deuxième ville du pays. »

Gérard Maxineau gedemax@yahoo.fr Twitter: @gedemax Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article