Les remous de l’actualité du jeudi 8 mars 2018

Publié le 2018-02-07 | Le Nouvelliste

National -

Des étudiants ont marché pour commémorer les 32 ans de la chute du régime des Duvalier

Un groupe d’étudiants de l’Université d’État d’Haïti (UEH), accompagné d’autres militants, ont organisé une marche dans la capitale le mercredi 7 février en vue de commémorer les 32 ans de la chute du régime des Duvalier, dénoncer une disposition du Conseil de l’UEH créant le code de conduite pour les étudiants et la corruption dans le pays. Le parcours initial de cette marche n’a pas été respecté. Les manifestants ont craché leur colère sur le président Jovenel Moïse et les parlementaires proches du pouvoir qui, disent-ils, ont gaspillé le fonds PétroCaribe.

La météo jusqu’au 9 février 2018

L’Unité hydrométéorologique (UHM), dans un bulletin, informe que des averses sont encore attendues sur le territoire national jusqu’au 9 février 2018. Ces précipitations toucheront principalement la Grand’Anse, le Nord et l’Ouest où se trouve la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Les vagues peuvent atteindre jusqu’à 8 pieds sur les côtes sud, nord et 6 pieds dans le golfe de La Gonâve (en face de la baie de Port-au-Prince). Les marins de voiliers ou de petites embarcations sont appelés à prendre des précautions près des côtes et à ne pas s’aventurer au large. Le temps est ensoleillé à l’échelle du pays, mais venteux par endroits, avec des passages nuageux en fin d’après-midi et en soirée.

Des enseignants du fondamental mobilisés

Des enseignants du fondamental ont gagné les rues de la capitale le mardi 6 février 2018, en vue d’exiger de meilleures conditions de travail dans les Écoles fondamentales d’application centres d’appui pédagogique (EFACAP). Cette marche visait aussi à dénoncer les injustices, les humiliations et les discriminations infligées aux personnels des EFACAP par des dirigeants du Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Des mobilisations ont été organisées en novembre 2017, puis en janvier dernier, pour forcer le MENFP à satisfaire leurs revendications.

Construction d’un sous-commissariat et d’une place publique à Croix-des-Bouquets

Le maire de Croix-des-Bouquets Rony Colin confirme avoir lancé la construction d’un sous-commissariat et d’une place publique le mercredi 6 février 2018, et a profité de l’occasion pour féliciter et remercier le sénateur Nènel Cassy de lui avoir fourni l’idée, tout en apportant sa contribution à la réalisation de ce projet. L’édile de cette commune déclare que ce nouveau poste de police est construit afin de mieux sécuriser cette communauté.

Le MOPOD doute de la méthode du président Jovenel Moïse

Le Mouvement patriotique populaire dessalinien (MOPOD) se montre sceptique face à la méthode utilisée par le président de la République Jovenel Moïse. L’agronome Jean André Victor, l’un des responsables du mouvement, a affirmé le mercredi 7 février sur les ondes de Radio Métropole que le chef de l’État est en train d’affaiblir l’État en cherchant à tenir des promesses de campagne. Il rappelle que l’on ne peut pas résoudre les problèmes du chômage dans un quinquennat avec des mots, et surtout pas en solo.

Evans Paul dénonce la pérennisation de la crise haïtienne

L’ancien Premier ministre Évans Paul invite tous les secteurs nationaux à s’unir afin que l’État puisse avoir un meilleur bilan l’année prochaine. L’ancien chef de gouvernement affirme que c’est le seul moyen de sortir le pays de la crise qui perdure, où « l’on arrache des jardins pour planter des maisons », bien que chacun, selon son niveau de responsabilité, essaie de faire la différence face aux demandes de la population. Intervenant sur les ondes de Radio Métropole, Évans Paul dit croire que la solution de cette crise devrait passer par les états généraux de la nation.

Embouteillages et fatras étaient au rendez-vous ce 7 février 2018

Tandis que le président de la République, Jovenel Moïse, célèbre son premier anniversaire à la magistrature suprême de l’État et vante les réalisations de son administration le 7 février 2018, des embouteillages monstres ont paralysé la circulation au niveau de Pétion-Ville, Delmas, Lalue, la zone du Champ de Mars, la rue Saint-Honoré, et surtout des fatras entassés étaient remarqués dans divers coins de rue de la capitale. Certaines rues proches du palais national étaient interdites aux automobiles, et la circulation était difficile même pour les motocyclistes.

Autour de l’augmentation du coût du visa dominicain de 200 à 350 dollars

Le député Gary Bodeau annonce que le président dominicain Danilo Medina va intervenir pour empêcher l’augmentation du coût du visa dominicain qui passe de 200 à 350 dollars américains. L’élu de Delmas a fait cette annonce au retour de sa visite en République dominicaine, accompagné du président du Sénat, Joseph Lambert. Cette décision d’augmenter le coût du visa a déjà suscité le tollé dans la communauté haïtienne ces derniers jours.

Viva Rio offre de nouveaux équipements à la PCE de la PNH

Le représentant de Viva Rio en Haïti, Pedro Brown, a affirmé que l’organisation non gouvernementale brésilienne a fait entre autres don de plusieurs imprimantes, classeurs à la Police communautaire edupol (PCE). Ce don vise à contribuer à la bonne marche de cette unité de la Police nationale d’Haïti (PNH).

Construction d’un parc d'attraction à Martissant

La Fondasyon konesans ak libète (FOKAL) est en train de construire, dans son local à Martissant 23, un parc d’attraction pour les enfants.Cet espace vise à réunir les enfants de ce quartier en vue de leur enseigner le savoir-vivre et la gestion de leur environnement.

Inauguration d’une clinique pour les marchands de Pétion-Ville

Le maire de Pétion-Ville, Dominique Saint-Roc, a annoncé l’ouverture d’une clinique destinée aux marchands se trouvant au marché « La Coupe » de Pétion-Ville le lundi 5 février 2018 sur le thème « An n amelyore sante nou ». L’édile de Pétion-Ville a profité de l’occasion pour lancer un appel aux marchands, à rester à l’intérieur des marchés en vue de protéger leur vie.

Vers une politique publique de jeunesse concertée

La ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, Régine Lamur, a présenté, la semaine dernière, le bilan des efforts déjà consacrés à l’élaboration de politiques publiques de jeunesse lors de sa participation au forum de la jeunesse du Conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies et la rencontre de concertation des ministres de la Jeunesse de pays membres de l’Organisation internationale de la francophonie sur l’implication des jeunes dans la mise en œuvre de politiques publiques. Lors de cette mission aux Nations unies, des pistes de coopération en matière d’encadrement de la jeunesse ont été relancées et des conversations ont été initiées avec la représentante de Belize concernant une potentielle coopération entre les deux pays. La ministre Lamur entend saisir toutes les opportunités visant à accompagner les programmes du MJSAC en faveur d’une jeunesse à encadrer, à protéger et est déterminée à participer à la construction du pays.

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article