Sud-Torbeck: la Caravane dans le collimateur des habitants

Publié le 2018-02-07 | Le Nouvelliste

National -

Les habitants de plusieurs sections communales de la commune de Torbeck, munis de pancartes et de branches d’arbre, ont gagné les rues ce mardi 6 février pour dénoncer la lenteur de la caravane gouvernementale dite « Caravane du changement », et du même coup réclamer du courant électrique.

La manifestation, partie du quartier de Ducis, a parcouru plusieurs kilomètres pour se rendre devant le local de la mairie de Torbeck, oû les manifestants ont attiré l’attention des autorités sur leurs revendications.

Ils s’en prennent au chef de l’État qui n’a pas tenu ses promesses de campagne. Les manifestants se sont montrés aussi très critiques à l’égard du président Jovenel Moïse qui leur avait promis du courant électrique depuis le passage du cyclone Matthew, tandis que rien n’est fait jusqu’ici. La zone est privée d’électricité depuis lors.

Le député de la circonscription de Torbeck-Chantal, Hervé Charles, au cours d’une intervention dans la presse locale, avait donné l’assurance que les travaux vont être repris incessamment. Cela demeure lettre morte. Ainsi, les habitants n’entendent pas lâcher prise jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

Soulignons que la caravane marche à pas de tortue dans le Sud. Aux Cayes, à Cavaillon, c’est le même cas de figure. On questionne également le côté technique des travaux. La semaine dernière, le maire adjoint de Cavaillon, Jean-Marie Naissant, avait dénoncé cette question de caravane dans sa commune. Outre ces problèmes, les ouvriers travaillant pour la caravane ont du mal à être rémunérés.

Parallèlement, les habitants de certains quartiers populaires de la ville des Cayes annoncent qu’ils vont fouler le macadam le 22 février prochain pour dénoncer la mauvaise gestion de l'administration Moïse-Lafontant.

Joseph Serizier jphserizier@gmail.com Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article