Avec Airbnb, le tourisme devient véritablement l'affaire de tous !

REGARDS

Publié le 2018-02-02 | Le Nouvelliste

National -

La sortie impertinente de Donald Trump, président des États-Unis d’Amérique quoi qu’insultante a priori, s’est transformé en opportunité pour montrer au monde le visage caché d’Haïti.

Anderson Cooper dans sa réponse cinglante à Trump, Conan O’Brien qui a préparé la plus belle carte de visite touristique qu’Haïti n’ait jamais eue et finalement, la plateforme de location planétaire de logements et de chambres, Airbnb, qui offre en réponse a Trump, une promotion pour les pays insultés vis-à-vis de leur clientèle.

Chronologie de la réplique d’Airbnb.

Le 15 janvier 2018, déjà la compagnie annonçait sa prise en charge d’une campagne de promotion pour Haïti et le Salvador, pour répondre à l’affront de Trump.

Le 30 janvier, juste avant le discours sur l’état de l’union de Trump, dans un synchronisme parfait, Airbnb lance un clip publicitaire de 30 secondes, vantant les atouts des pays qualifiés de pays de merde. « Nous pensons que peu importe votre origine, … nous appartenons au même monde. Ouvrons nos portes, ne construisons pas de murs », déclare le porte-parole de la compagnie.

Le 31 janvier, à la salle de conférence du ministère du Tourisme, la ministre Jessie Menos, au nom de l’État haïtien paraphait un mémorandum d’entente avec la compagnie Airbnb, représentée par le responsable de la région caribéenne et de l’Amérique latine, M. Shawn Sullivan.

Au racisme de Trump, la plateforme oppose une réponse humaniste. La promotion d’Haïti, comme destination à sa clientèle de plus de 200 millions d’utilisateurs répartis dans 191 pays.

Qu’est-ce donc Airbnb?

L’idée est d’abord née d’une urgence à combler. Deux colocataires qui ont commencé par louer leur canapé pour pouvoir payer leur loyer à San Francisco. Un concept fut créé. Offrir un marché de logements et de chambres pour des séjours à court terme de 1 à 120 jours. Là où certains voient un malheur d’autres en tirent une opportunité.

L’idée était de démocratiser l’hôtellerie en permettant à n’importe quel détenteur de logement de devenir un hôte. Et, en 10 ans les hôtes proposent 4 millions de logements (d’une simple chambre partagée, à l’île privée).

La clientèle cible est évidemment les voyageurs flexibles et aventureux qui veulent vivre une expérience de proximité avec les populations des pays visites, plutôt que de se cloîtrer dans les hôtels tout inclus.

Comment devenir hôte avec Airbnb?

Aucune restriction à s’inscrire sur la plateforme dont l’accès est gratuit. C’est un système de concurrence parfaite où le consommateur sur la base d’une information claire et véridique sélectionne le logement qui correspond à son choix pour la destination visée.

Vous offrez ce que vous avez comme chambre ou logement. Que ce soit un appartement luxueux ou un logement plus modeste, c’est la clientèle qui déterminera son choix. Une maison, une chambre d’hôte ou même un petit hôtel ou « guest house » de moins de vingt chambres, tout est admis.

L’inscription, le montage photos, les informations se passent sur le site Internet d’Airbnb, de manière simple et, avec une assistance efficace. Vous devriez avoir accès à un compte Internet, pour la connexion et secondement, posséder un compte en banque pour être payé quand vous aurez des réservations.

Des cas rares de mise à l’écart d’un hôte peuvent se produire pour fausse représentation. D’où l’exigence de l’honnêteté des acteurs. Un système dévaluation mutuelle pour le client et l’hôte maintient l’équilibre tout en évitant les abus d’un côté comme de l’autre. Pour les autres considérations, c’est le marché qui décide.

Quel est le niveau de satisfaction?

Les chiffres sont éloquents. La plateforme est économique, pratique et sécuritaire. Airbnb compte 200 millions d’utilisateurs. Il offre plus de logements que les cinq plus grandes chaînes hôtelières réunies. On parle d’une moyenne de 2 millions de séjours au quotidien à travers le monde. En 10 ans, la valeur de la compagnie est évaluée à 31 milliards de dollars américains.

Airbnb a une approche d’affaires innovatrice : l’économie collaborative. C’est la philosophie du partage des richesses qui reflètent la réalité des investisseurs. Ainsi, sur chaque dollar généré par les chambres ou logements, trois centimes vont à la plateforme et 97 centimes à l’hôte. L’utilisation d’Internet a permis des économies d’échelle qui occasionnent une marge bénéficiaire beaucoup plus élevée.

Dans le cas, peu probable, de dommages accidentels, une couverture d’un million de dollars couvre le logement et le client vous dégage de toute responsabilité.

Comment faire de l’argent avec Airbnb?

L’accès à la plateforme de location de nuitées étant gratuit, la compagnie Airbnb gagne à ce que vous faites de l’argent. La ristourne de 3% sur chaque nuitée étant son unique source de revenus. Il est prévu dans le mémorandum signé avec l’Etat haïtien, le 31 janvier, des ateliers de formation pour les adhérents haïtiens afin de les accompagner et de les aider à être performants.

Airbnb, est-ce un feu de paille?

Nous vivons, à l’ère de l'informatique, une dématérialisation accélérée des services. Nous assistons à l’émergence de la « free entreprise » un concept révolutionnaire où des parasites capitalistes sont éliminés, ce qui permet de briser cette chaîne d’intermédiaire qui alourdissait le service et augmentait artificiellement, les factures. Le monde d’aujourd’hui s’articule autour de plateforme web : Uber, Amazon, Alibaba, Airbnb.

Les mentalités changent de plus en plus. Les voyageurs veulent vivre des expériences nouvelles. Le modèle traditionnel de voyage s’érode. Les gens veulent se rapprocher. Des destinations comme Haïti qui ne sont pas entièrement prêtes pour le tourisme de masse gagnerait à établir une stratégie à partir de ce nouveau type de touristes jeunes et différents qui veulent humaniser un peu plus, leur façon de découvrir la planète et son monde.

Aly Acacia
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article