La Bibliothèque Dany Laferrière de Petit-Trou de Nippes a célébré ses 4 ans

Publié le 2018-01-31 | Le Nouvelliste

Culture -

Le vendredi 26 janvier dernier ramenait les quatre ans d'existence de la Bibliothèque Dany Laferrière de Petit-Trou de Nippes. C’est une ambiance festive qui a ponctué cette journée en l’honneur du livre et de la lecture.

Cette structure fondée en 2014 par Clément Benoit II, en collaboration avec Jackson Victor, Olson Daniel, Clement Benoit III et Wilson Jeudi, continue, grâce à une équipe dynamique, de jouer son rôle au sein de la communauté, a laissé entendre l’auteur de Koulè Lapli qui n’a pas manqué de saluer le dévouement de la jeunesse de la ville à la cause du livre.

L’ambiance était bien à la dimension escomptée. Les jeunes gens de la ville ont répondu à l’invitation et ont donné leur talent en partage avec brio et passion. Un menu partagé en musique, lecture scénique, danse et poésie a été servi aux invités qui n’ont pas dissimulé leur joie. Des chansons traditionnelles aux poèmes de Bonel Auguste, Coutchève Lavoie Aupont et de Lyonel Trouillot en passant par la lecture de L’énigme du retour de Dany Laferrière, c’est tout un ensemble de jeunes de grands talents qui s’étaient offerts en cadeau en cette occasion.

Mathilda Placide, élève de rhéto au lycée national de Petit-Trou de Nippes, a porté la tension à son paroxysme avec une mise en lecture de L'énigme du retour de Dany Laferrière. Une heure de lecture qui a été tout sauf lassante. Et le tonnerre d’applaudissements qui s’en est suivit a bel et bien traduit l’état d’une foule chavirée de plaisir.

Lena Désir et Omène Saintinard du Collège Ami-Berto ont à leur tour ajouté d’autres effluves à l’ambiance dans une prestation musicale qui n’a pas mis de temps pour conquérir l’assistance déjà survoltée. Hugues Josué, le président d’honneur de la bibliothèque, était de ceux qui n’ont eu que la paume de la main pour saluer le talent de cette jeunesse évoluant dans une ville aussi excentrée.

Le directeur de la bibliothèque n'a pas cessé de dire merci au Premier ministre Jack Guy Lafontant qui fait montre d’une grande volonté de s’engager à supporter la bibliothèque, qui est pour lui un espace de construction du savoir et de valorisation artistique.

Avec un personnel salarié de quatre membres, la bibliothèque se tient à la hauteur des objectifs de départ et ce grâce au support de la Unibank, de la BNC, du journal Le Nouvelliste, de la Lunetterie des Cinq Continents et de l'appui inestimable du président d’honneur de la bibliothèque, Hugues Josué.

Kenel Julien Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article