«Une opération de cœur» pour des enfants haïtiens

Dans le cadre du projet «Une opération de cœur», Anne-Louise Mésadieu, chargée des affaires culturelles à l’ambassade d’Haïti en France, a distribué la semaine écoulée 1000 jouets et cadeaux à des enfants en situation difficile dans plusieurs régions du pays, notamment aux Gonaïves, à Fond-des-Nègres, à Pinot, à l’Ile-à-Vache et à Jacmel.

Publié le 2018-01-12 | Le Nouvelliste

National -

Avec le support des amis et partenaires, notamment les artistes Gazzman et Bélo, ainsi que le journaliste Wendell Théodore et la mairie de Fond-des-Nègres, cette initiative a été entreprise selon Anne-Louise Mésadieu, dans le but d'apporter le sourire à des enfants en situation difficile. Des cadeaux et jouets neufs incluant bicyclettes, voitures téléguidées, hélicoptères téléguidés, poupées et accoutrements ont été remis à ces enfants.

Cette initiative saluée et relayée par de nombreux amis de France, qui est à sa deuxième édition, vise à lutter contre l'exclusion sociale en renforçant la relation de confiance entre les familles défavorisées et offrir du même coup un moment de convivialité aux enfants. Aidée dans sa démarche par des compatriotes, Anne-Louise Mésadieu estime qu'à travers ce projet, elle veut à tout prix faire de son mieux pour que cette catégorie très importante de la population ne soit point laissée aux oubliettes.

« C'est une opportunité pour nous d’apporter notre contribution au progrès de la société. On veut aussi apporter de l'espoir, du soulagement, de la joie à chaque enfant en lui offrant le droit de rêver d'un futur meilleur. Nous aidons de tout notre cœur. C'est une satisfaction pour nous de nous impliquer dans les activités sociales. Nous nous sentons aussi concernés par les actions citoyennes », a confié Anne-Louise Mesadieu.

Défenseure de la culture haïtienne en terre étrangère et juriste de formation, elle a souligné avoir suivi avec attention et admiration depuis des années les activités sociales qu'entreprennent certains de nos artistes de renom, notamment Bélo dans le milieu du handicap à travers l’orphelinat de sœur Flora, et Gazzman Couleur au niveau de la jeunesse aux Gonaïves, terre aux multiples symboles. C’est pourquoi elle a décidé de les contacter afin qu’ils puissent participer à la distribution des cadeaux.

«Je tiens à préciser et j'insiste sur le fait que cette initiative se veut à la fois une action de remerciement et une contribution à mon pays, car je crois que c'est notre devoir à tous de mettre la main à la pâte, dans quelle que soit l'activité. L’objectif étant de renouveler chaque année l'opération en diversifiant les lieux de distribution afin que les sourires des enfants se multiplient», dit-elle en encourageant les jeunes Haïtiens de la diaspora et d'Haïti à accorder beaucoup plus d'attention à leur éducation, et à ne pas se décourager, car l'éducation, l'un des acquis les plus importants de la vie, ouvre toutes sortes de barrières.

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article