Charles Aznavour en concert en Haïti : un vrai régal

En concert en Haïti pour la deuxième fois de sa carrière, ce 29 décembre, Charles Aznavour a réussi son second passage sur scène à Pétion-ville. En effet, monsieur Aznavour a émerveillé ceux qui ont fait le déplacement non seulement par son aisance et son naturel mais également par la qualité de sa prestation.

Publié le 2017-12-29 | Le Nouvelliste

National -

Du haut de ses 93 années, Charles Aznavour dont le concert était attendu et tout autant controversé, a assuré plus de quatre-vingt-dix minutes de concert. Très à l’aise sur la scène de Tara’s où se déroulait l’évènement, le plus populaire des chanteurs français n’a, à aucun moment, fait montre de lassitude ou de fatigue. Au contraire, il a su offrir au public un bonheur sans prix.

Il était 9h 30 quand le chanteur dont la popularité n’est certainement plus à questionner a investi la scène. Il a alors lancé le show avec le titre « Les émigrants » dont les paroles qui font penser aux centaines d'haïtiens qui quittent le pays en quête d’un meilleur avenir. Un choix qui ne saurait être innocent compte tenu du passé de ce grand homme dont les parents durent quitter l’Arménie. Çà et là, entre les interprétations, monsieur Aznavour fixe lui-même les aléas du son, y adaptant ainsi chacune de ses interprétations.

C’est d’ailleurs un artiste respectueux de son public qui a poussé la voix sur des tubes comme : Hier encore, Parce que, L'ave maria ou encore La Mama. Prévenant de ses actions, il annonce dès le départ qu’il s’assoirait juste pour faire comme le public mais aussi parce que son âge ne lui permettait plus certaines prouesses. On le vit pourtant bouger sur les notes de plusieurs chansons dont celle qui clôtura la soirée : Emmenez-moi.

D’une chanson à une autre, le public attentif et admiratif savoure les mélodies et les textes du chanteur. Ce dernier l’a dit lui-même : « Une chanson, c’est avant tout un texte, ensuite une mélodie [...] Je commence par le texte pour mes chansons. » Soulignons que différentes générations composaient la foule et que la majorité des chansons interprétées trouvèrent écho auprès de cette dernière.

On retiendra de la soirée organisée par Big O Production que Charles Aznavour a adroitement mis son public en confiance, échangeant sur ses débuts, son âge, s’essayant même à l’autodérision. Et qu’il a adapté son concert à nos couleurs tropicales, une chanson comme « La Mama » dont la tristesse est le maître-mot a remarquablement été revisitée.

Acclamé au début et pendant toute la durée du concert, Charles Aznavour reçut une ovation à la fin de son concert dont le public ne peut qu’être satisfait.

Ses derniers articles

Réagir à cet article