La ministre Menos veut changer la représentation du tourisme en Haïti

Publié le 2017-12-29 | Le Nouvelliste

Economie -

Le plus grand handicap au développement du secteur touristique en Haïti est l'idée que la population, et même les autorités, se font du tourisme. Pour eux, le touriste est synonyme du « Blanc » qui visite le pays, a confié la titulaire du ministère du Tourisme, Colombe Emilie Jessy Menos, qui présentait son bilan pour l’année 2017 au journal. Une perception que la titulaire du MIT se propose de changer durant son mandat.

« Dès notre arrivée au ministère, notre première démarche a été de lancer la campagne de sensibilisation ’’ Zafè touris se zafè tout moun’’. À partir de cette campagne, qui durera jusqu’à la fin de notre mandat, nous comptons remodeler l’opinion de la population sur le concept du tourisme, changer sa mentalité et enlever tous les stéréotypes dont elle est remplie », a promis la ministre, qui a déclaré déceler déjà timidement des changements de comportement. « Le touriste n’est pas seulement le Blanc qui débarque, c’est vous, c’est moi, c’est chaque citoyen qui séjourne plus de vingt-quatre heures dans un autre lieu que sa maison, sans atteindre la durée nécessaire pour qu'elle soit considérée comme résidence », a insisté Mme Menos.

Pour ses neuf mois à la tête du ministère du Tourisme, l’ancienne secrétaire d'État au Tourisme sous la ministre Stéphanie Balmir Villedrouin se décerne un satisfecit pour le travail accompli. Même si cetains prétendent que le secteur a perdu de son dynamisme, Mme Menos affirme que ce n’est qu’une « perception ». «Ma vision à moi c’est d’abord d’avoir des résultats avant de me focaliser sur de grandes campagnes de publicité. Faire du tourisme un moteur économique de développement est ma priorité », a lancé la ministre. Au contraire de l’ex-ministre Villedrouin qui jouissait d’une grande visibilité durant son quinquennat, l’actuelle ministre dit préférer des actions concrètes avec retour sur investissement. D’ailleurs, elle s’est félicitée d’avoir atteint à près de 80% ses objectifs pour cette année.

La ministre Menos promet que « pour les deux prochaines années, le pays comptera la visite de 6 millions de touristes par an avec un retour sur investissement de 500 millions de dollars annuel , soit 1/3 du budget national ». Le tourisme deviendra un moteur de développement à partir de mon administration, a réitéré la titulaire du MIT.

Jessy Menos, sans avancer de chiffres, a soutenu qu'il y a une hausse nettement significative du nombre de touristes dans le pays depuis son arrivée. « Vous n’avez qu'à vérifier avec les lignes aériennes. Rien que pour cette fin de saison, il n'y avait pratiquement plus de vols pour venir en Haïti. Les nombreuses réunions internationales tenues ces derniers mois dans le pays en sont témoins ». La ministre assure avoir gardé tout comme la précédente administration une présence active dans les différentes foires internationales et dans les grands rendez-vous internationaux, dans le souci de continuer de soigner l’image du pays. « Au niveau national mon équipe et moi n'avons manqué aucune des fêtes champêtres ». Pour son palmarès, la ministre a cité la formation du comité de pilotage du Riatsud, l'inauguration des débarcadères dans le Sud, la construction d'un centre de formation artistique et la formation des artisans dans le Sud….

Le tourisme de loisir est le type de tourisme que la ministre veut développer dans le pays en promouvant les sports nautiques et les sports montagneux. « Haïti étant une île et un pays montagneux, il nous faut exploiter notre potentiel touristique », a précisé Colombe Emilie Jessy Menos. De plus, a fait remarquer la ministre, les loisirs touchent autant les enfants que les parents. La numéro un du MTI compte également promouvoir des tours pour les enfants et les universitaires dans les hôtels de province afin de développer le tourisme local. Des salons départementaux et un inventaire de potentiels touristiques sont également prévus dès 2018.

Malgré son maigre budget de moins d’un milliard de gourdes, la ministre Jessy Menos compte faire des miracles à partir de son expertise, sa détermination et son sens du patriotisme.

Martine Isaac
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article