Ak 100 fòs veut renforcer le Rap Kreyòl

PUBLIÉ 2017-12-28
Michaël César dit Mika, Destin Doodly aka Rock Daddy, Jerry Gaspard aka Jay Rocker et Emerson Bonaventure aka Benex forment à eux quatre le groupe Ak100 fòs. Auteur du titre “KK k ap fèt”, lequel est rapidement devenu un des slogans les plus célèbres durant l'année 2017. Coup de projecteur sur un groupe qui rêve grand.


Issus des quartiers de Nazon et de Christ-Roi, ces jeunes gens ont commencé à s’exercer dans la musique dès leur plus jeune âge, mais, professionnellement, ils s’y sont mis il y quatre années. « On a d’abord commencé avec un petit groupe de quartier, BTF. On était deux à l'époque. Puis, par la suite, on a rencontré Emerson, qui était animateur de radio. À travers nos discussions autour de la musique, on a découvert qu’on l’avait comme passion commune [...] On a donc contacté les autres membres de l’actuelle équipe », explique Mika faisant l'historicité du groupe.

Il continue en soulignant que le choix d’un nom a été un véritable casse-tête. Chacun avait fait une proposition mais, finalement, c’est la sienne qui a été retenue. “ J’en ai fait part aux autres. Après discussion, on a réalisé que l’accent dénommé “aksan fòs” en créole à la particularité de rendre les lettres muettes sonores. En plus, lorsqu’on dit rap kreyòl, il y a un accent sur le o de kreyòl, donc on a choisi d'être l’accent de cette voyelle dans l’univers du rap kreyòl.”

Outre des titres comme “tchat” sorti en réponse à la chanson de Shassy, Bouyi Zen ou encore KK kap fèt, le groupe a un album en préparation pour l'été 2018. Cependant l'année qui touche à sa fin a vu le groupe recevoir une distinction. En effet, au cours du mois d’octobre dernier, le groupe a été sacré meilleur groupe rap au HMI Music Awards.

Alors que les groupes de rap ne manquent pas, les membres de Ak 100 fòs indiquent être différents et estiment produire des chansons originales. « Chacun de nous a un style différent mais on est un. À écouter nos chansons, la différence est nette. Le vibe est autre », indique Destin Doodly. Pour illustrer, l’artiste a pris l’exemple de l’ancienne gloire du football Ronaldinho : « Il y avait déjà beaucoup de footballeurs mais quand Ronaldinho est arrivé, il a révolutionné le jeu. Le groupe se veut une figure révolutionnaire dans le milieu. De ce fait, notre musique est à un niveau standard ».

Du social, de l’ego-trip, du rap dur, pour ne citer que ceux-lá, les musiciens de AK 100 fòs affirment être à l’aise partout. “La musique comporte plusieurs parties, il y a le showbiz, le social, etc. Mais à Ak100fòs, avant de mettre un track sur le marché, nous étudions l’industrie de manière à atteindre le public, nous examinons ce dont la population a besoin », soutient Emerson. Selon lui, la musique est spirituelle; il a également tenu à préciser que leur musique transcende toutes les générations : « Nous sommes parmi les rares groupes qui peuvent jouer du reggae, du slow, du social, du love, etc. et se faire accepter du public ».

En ce qui a trait à leur technique de production, ils indiquent que leurs chansons sont produites de manière conjointe. « Notre point fort réside dans le fait que justement nous valorisons le talent de chacun de nos membres. Et ceci sans aucune jalousie », surenchérit Mika.

À part la musique, chacun des membres du groupe poursuit des études dans une discipline non connexe au domaine musical. Unanimement, ces jeunes gens ont affirmé être passionnés de musique.



Réagir à cet article