Agriculture/Mécanisation

Un soutien en labourage pour optimiser la production agricole dans le Sud

Le ministère de l’Agriculture, à travers la caravane du changement, a mené au niveau de la plaine des Cayes, le 2 décembre dernier, une opération dénommée coup de poing dans le labourage. Cette opération se réalise durant une période de quinze jours afin d’appuyer les exploitants agricoles du Sud dans la préparation de leurs parcelles pour la campagne d’hiver. À la démonstration de lancement de cette activité, il faut noter la présence du président de la République, Jovenel Moïse, le ministre de l’Agriculture Carmel André Béliard et le coordonnateur de la caravane, Thomas Jacques.

Publié le 2017-12-06 | Le Nouvelliste

Economie -

Une vingtaine de tracteurs agricoles sont disponibles pour les agriculteurs du département du Sud, en soutien à la préparation de la campagne d’hiver. Ces engins lourds, dans la métropole du Sud le 1er décembre dernier, ont été acheminés dans les champs quelques heures plus tard. Ces équipements sont déployés sur plus de 600 ha de terre dans les zones irrigables, notamment pour la culture du haricot. Cette activité fait partie d’un vaste plan du ministère de l’Agriculture pour promouvoir une Agriculture mécanisée dans tous les recoins du pays surtout au niveau des plaines irriguées.

Il s’agit d’une opération intensive. Elle doit couvrir une grande partie du département qui n’est pas encore mise en valeur dans le cadre de cette campagne. Les exploitants ayant fait la demande à la Direction départementale agricole du Sud (DDAS) seront les premiers servis. Comme il s’agit d’une vingtaine de tracteurs additionnels, les autorités croient qu’ils auront le temps pour couvrir les espaces ciblés les quinze prochains jours, car les planteurs ont jusqu’au 22 décembre pour emblaver les parcelles, dans la campagne d’hiver qui assure environ 30% de la production agricole du pays.

Le gouvernement, à travers cette activité, selon le ministre de l’agriculture, Carmel André Béliard, crée les conditions nécessaires pour réduire la pénibilité des travaux agricoles, augmenter les surfaces cultivées et la productivité du travail. Cette opération, fait-il savoir, est incluse dans le cadre des activités prioritaires de la Caravane du changement. Elle vise une expansion de la mécanisation agricole pour favoriser un développement humain durable au niveau des régions. Elle aide ainsi à valoriser le potentiel en eau et en terre dont dispose le pays. Ainsi, la plupart des parcelles agricoles du département seront mise en valeur.

À date, la grande majorité des exploitants agricoles ont recours au labour à l’aide de la houe et aux bœufs d’attelage. Pour ce système d’attelage à traction animale, le coût moyen pour une parcelle mesurant un seizième d’ha est de 500 gourdes. Ce qui explique que les agriculteurs, ont besoin de fortes sommes pour mettre en valeur un ha de terre. Le coordonnateur de la Caravane, Thomas Jacques parle, en fait, de près de dix mille gourdes. Ainsi, croit-il, cette opération représente une contribution importante pour la réussite de cette campagne et pour accroître la production au niveau de cette partie du pays.

Les agriculteurs se disent enchantés et reconnaissants. « Je ne sais pas comment j’allais m’y prendre pour mettre ma parcelle en production au cours de cette campagne. Mais grâce à cette opération, je sais que j’y arriverai. », s’est réjoui un agriculteur dans la plaine des Cayes lors de la démonstration, laquelle s’effectuait sur sa parcelle adjacente à la route nationale # 7 au niveau de la commune de Camp-Perrin.

Les autorités misent gros sur cette activité. « Par cette opération, nous souhaitons une nette amélioration de la productivité des parcelles », soutient le ministre. De plus, il est question d’appuyer la production à d’autres niveaux. Le coordonnateur de la Caravane promet de distribuer plusieurs tonnes de semences afin de continuer à booster la production de cette zone dans l’optique de recapitaliser les exploitants dont les parcelles ont été complètement détruites par l’ouragan Matthew. Toutefois, faut-il rappeler que le sud n’est le seul département concerné par cette opération. D’importantes interventions sont déjà réalisées dans les deux autres départements du grand Sud où intervient actuellement la caravane du changement. Dix millions de boutures de patates et plus d’un million de boutures de manioc ont été distribuées dans les Nippes en soutien à la préparation de la Campagne d’hiver.

Réagir à cet article