La DINEPA perfectionne ses cadres pour être plus accessible sur le terrain

Publié le 2017-12-06 | Le Nouvelliste

Economie -

Le patron de la Direction nationale de l'eau potable et de l'assainissement, Guito Édouard, a accueilli dimanche, au salon diplomatique, les 21 récipiendaires cadres de la DINEPA, venus de Cuba après avoir suivi une formation pour se perfectionner en ingénierie hydraulique, électromécanique et contrôle de la qualité de l’eau.

Du 31 octobre au mois de décembre, ces cadres ont acquis des connaissances à La Havane sur divers domaines qui pourraient se révéler utiles à la communauté haïtienne.

Supportée particulièrement par la coopération espagnole, la formation de ces techniciens permettra à Haïti de disposer davantage de ressources et de nouvelles compétences capables de renforcer le travail de la DINEPA.

Le titulaire de la DINEPA confie que cette formation s'inscrit dans la vision globale de l’administration Moïse/Lafontant de contribuer au renforcement institutionnel du secteur de l’eau potable dans le pays.

Il a annoncé au passage que la DINEPA a déjà signé un protocole d’accord avec la Faculté des sciences de l’UEH en vue de mettre en place un programme « master en génie hydrologique et en génie sanitaire », dans l'objectif de renouveler la capacité de la DINEPA en ressources humaines.

À entendre Guito Édouard, cette formation est le début d’un vaste programme initié par le gouvernement qui pense qu'il y a une nécessité de contribuer à la formation des cadres de la DINEPA.

Selon M. Édouard, pour augmenter le taux d’accès à l'eau potable tant en milieu urbain qu'en milieu rural il faut que les cadres soient convenablement formés.

« Les objectifs durables de 2030 font l'obligation à l’État haïtien de fournir des services d’accès à l’eau potable et d'éliminer la défécation à l’air libre, qui constitue un véritable problème et une source de transmission de maladies d’origine hydrique », dit-il.

Guito Édouard explique par ailleurs que trois spécialistes cubains en construction de barrage, de planification et de montage de projets d’ingenierie hydrologique vont accompagner ces récipiendaires dans leur travail sur le terrain.

Cette formation était accentuée sur l’hydrogéologie ou gestion intégrale de l’eau qui met en valeur les ressources aquatiques, qu'elles soient en surface ou souterraines. Gina Estimot, ingénieure civile, confie qu'elle a appris beaucoup de l'expertise de Cuba en matière d’ingénierie dans les domaines de l’eau et de l’assainissement. Mais la coopération espagnole participe dans la formation des cadres et techniciens.

L'agronome Elder Joseph, l'un des récipiendaires, en profite pour remercier les dirigeants pour cette coopération entre Haïti et Cuba. Le responsable technique de l'unité rurale de La Gonâve admet que cette formation permet de renforcer la capacité des cadres pour de meilleures interventions sur le terrain et pour accomplir la politique de la DINEPA.

« C'est un pas vers l’avant, car cette formation nous a permis de recycler les notions en matière de l’eau potable et apprécier de nouveaux logiciels capables de nous rendre plus performants », a-t-il concédé.

Il précise que l'ensemble des connaissances acquises permettront d'intervenir dans la tuyauterie, la réparation de pompes, l'entretien, l’amélioration et la qualité de l’eau.

Réagir à cet article